Lutte contre la Covid-19 : l’UE à la rescousse des écoles et universités de Kinshasa à travers la COFED

La maladie à coronavirus n’a pas encore dit son dernier mot dans le monde, la RDC y compris. D’ailleurs, la deuxième vague de cette maladie meurtrière est annoncée avec virulence au risque de faire encore plus de victimes que la première vague. Mais malheureusement, l’observance et le respect des mesures barrières comme solution préventive, ont connu un relâchement inquiétant à Kinshasa.

C’est dans cette optique que l’Union Européenne (UE) a, dans le cadre des mesures préventives édictées par l’OMS et la Cellule Technique de riposte contre le coronavirus, financé à travers la Cellule d’appui à l’Ordonnateur national du Fonds Européen de Développement en RDC (COFED), l’achat des intrants comprenant des kits de lavage des mains, des gels hydroalcooliques, des poubelles, des touques d’eau et des masques en faveur des écoles et universités de la ville de Kinshasa. Au total 101 écoles et 11 universités et instituts supérieurs sont concernés par ce don dont la distribution a débuté le vendredi 20 novembre dernier.

De ces écoles, 16 sont de la Lukunga, 16 de la Tshangu, 12 de Mont-Amba, 16 de la Funa et  20 du Plateau. Quant aux universités et instituts supérieurs, ils sont au nombre de 11, notamment UNIKIN, UPN, ISTA, ISP, ISPT, ISC, ISTM, BEL CAMPUS, UPC, IFASIC…

Pour les donateurs qui ont repris les propos du président de la République Félix Tshisekedi qui a dit que « la levée de l’état d’urgence ne signifie pas la fin de la maladie », le relâchement observé des mesures barrières par la population inquiète énormément. «Vous savez les églises, les écoles, les lieux de spectacles, les lieux de transport en commun sont des milieux à haut risque de transmission de la maladie à coronavirus. Depuis la rentrée scolaire, nous avons déjà identifié deux écoles touchées par le coronavirus, mais les mesures ont été prises pour protéger tous ces élèves et empêcher la transmission de cette maladie. Nous continuons à mobiliser des ressources auprès des partenaires et du Gouvernement pour qu’ils mettent suffisamment des intrants à notre disposition pour que toutes les écoles soient couvertes», a déclaré un responsable de la Cellule Technique de riposte contre le coronavirus en précisant que bien que les enfants soient un peu résistants au virus, ils peuvent cependant l’amener dans les familles et contaminer plusieurs adultes.

Bien que le montant de financement de l’UE à COFED pour l’achat des intrants ne soit pas communiqué, il s’agit pour ce premier don de 800 lave-mains complets, de 500 poubelles de 100 litres, de 250 touques d’eau de 200 litres et plusieurs cartons de gel hydroalcoolique et de masques qui vont être distribués.

À ne pas rater

À la une