DGM : G. Kankonde ordonne la fermeture d’un cachot clandestin. Et après, quelle sanction ?

Alerté sur l’existence d’un lieu de détention secret de la Direction Générale de Migrations (DGM), le Vice-premier ministre, ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières, Gilbert Kankonde a effectué une visite d’inspection de ce cachot clandestin situé dans le bâtiment en construction de la DGM sur l’avenue Haut Commandement dans la commune de la Gombe.


Là, Gilbert Kankonde a découvert un autre monde : une dizaine de personnes, en majorité des expatriés, placées en détention puisque en situation de séjour irrégulier en RDC. Ces personnes dorment à même le sol et vivent dans des conditions inhumaines, et certaines sont en détention depuis plus de 9 mois sans procès-verbal, ni une quelconque réquisition transmise dans aucun parquet de la république. Séance tenante, Gilbert Kankonde a ordonné la fermeture de ce cachot clandestin en plein Gombe.

Démenti qui ne dément rien de la DGM !

Après les balbutiements sur place du Directeur adjoint de la DGM, Papy Mbuyi pour expliquer sans convaincre de l’existence de cet endroit considéré par lui comme un «centre de transit», c’était le tour du son titulaire Roland Kashwantale de pondre un communiqué dans la soirée pour condamner le travail des médias qui selon lui, ont fait une mauvaise interprétation de cette inspection de Gilbert Kankonde dans ce «centre de transit et de détention».

L’impression est que la bête noire des autorités de la DGM est la presse. Or, celle-ci n’a fait que relayer sans commentaire l’information sur cette activité publique et officielle du patron national de la sécurité. Le mot «clandestin» utilisé par les médias et prononcé par le VPM de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières, et qui fait mal aux autorités de la DGM, est à sa juste place d’autant plus que ce lieu de détention n’était connu ni par les autorités, ni par le public. Est clandestin donc, ce qui se fait en cachette et qui a un caractère illicite. C’est cela la définition et les journalistes n’ont rien inventé.

D’ailleurs, Roland Kashwantale s’accuse lui-même dans son communiqué lorsqu’il dit : «Comme tout service d’immigration, elle (DGM) des centres de détention administrative et de transit des migrants en situation d’irrégularité de séjour». Question : pourquoi, puisque ces personnes sont en situation d’irrégularité, ce qui constitue une infraction, ne pas les présenter devant le parquet ? Pourquoi les garder plus de 9 mois sans PV ? A voir les conditions dans lesquelles elles ont été trouvées, quelle différence avec les autres amigos de la police ? Ce qui est vrai, ce lieu visité par Gilbert Kankonde ressemble à tout, sauf à un centre de transit.

Et après, quelle sanction ?

Gilbert Kankonde qui a bien dénoncé et déploré, non seulement la violation de la décision du chef de l’Etat qui a force de loi, mais aussi les conditions inhumaines dans lesquelles se retrouvaient les détenus étrangers, doit-il seulement se limiter à déplorer, lui qui est le chef hiérarchique de la DGM ?

Sans aucune intention de Scooprdc.net de l’orienter, mais de l’avis de certains observateurs, il faudrait infliger des sanctions aux dirigeants de la DGM allant du blâme à la suspension temporaire. C’est cela aussi l’Etat de droit prôné par le Chef de l’Etat qui veut que la dignité humaine même d’un criminel soit respectée.   

À ne pas rater

Spoliation des maisons de l’État : Kokonyangi et Shadary bientôt outside !

Dans l’un de ses articles postés le 8 août dernier, scooprdc.net rendait public le projet qu’avait le chef de l’État Félix Tshisekedi de pouvoir récupérer les...

Dossier cachot clandestin : G. Kankonde frappe bien à la DGM !

Comme il fallait vraiment s’y attendre, la sanction est vite tombée à la Direction Générale de Migrations où le directeur général Roland Kashwantale est...

Meeting aérien FARDC-FAA : le FCC tremble, Kikaya fait semblant !

Cité par Congo synthèse, l'ancien conseiller diplomatique de Joseph Kabila a, par ses écrits sur Twitter pensé ironiser sur le meeting aérien intervenu entre...

L’accident de Jeanine Mabunda : un fait divers inutilement politisé par le FCC !

S'il est vrai que la jeep qui transportait madame Jeanine Mabunda a connu un accident, ce vendredi 20 novembre dans la soirée, au croisement avenue Batetela et Boulevard Tshatshi, il...

Kinshasa : Christophe Nangaa et Jean Bamanisa rencontrent le Directeur Général de l’Office de Routes

Cellule de Communication/Gouvernorat HULes Gouverneurs des Provinces de l'Ituri, Jean Bamanisa, et du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa, ont été reçus en audience, ce mercredi 18 novembre 2020...

À la une

Le député Fidèle Likinda sur les consultations présidentielles : le FCC et le CACH forment déjà l’Union sacrée !

C’est le restaurant de l’hôtel Tenasia sur l’avenue Kalembelembe dans la commune de Lingwala, que le député national PPRD, Fidèle Likinda, a choisi pour...

Lutte contre la Covid-19 : l’UE à la rescousse des écoles et universités de Kinshasa à travers la COFED

La maladie à coronavirus n'a pas encore dit son dernier mot dans le monde, la RDC y compris. D'ailleurs, la deuxième vague de cette maladie...

Élection à la FEC : Kimona Bononge dénonce l’immixtion de conseillers de Fatshi dans l’affaire, mais…

Dans une lettre de quatre pages adressée au chef de l’État, Félix Tshisekedi, lundi 23 novembre 2002, l’Administrateur Délégué de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC),...

RDC – Finances : la BCC Lubumbashi, une caverne des voleurs ?

Selon la Radio France Internationale (RFI), la journaliste Sonia Rolley a mis la main sur un dossier jusqu’ici confidentiel à la Banque Centrale du Congo...

AFDC : fini complètement les querelles de propriété entre Bahati et Nkulu !

Pas loin de la scène vécue par le Roi Salomon face à deux femmes qui se disputaient un enfant, le Vice-Premier Ministre, Ministre de...