Gaby Kuba aux journalistes congolais : «pleurons et enterrons notre président Tshilunde dans la sérénité»

Unpc 4
Le vice-président de l'UNPC, Gaby Kuba (au milieu), annonçant la mort de Joseph-Boucard Kasonga Tshilunde

Envahi par l’émotion de la disparition inopinée mardi 17 novembre 2020 du président national de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC), Joseph-Boucard Kasonga Tshilunde, le vice-président de la Corporation, Gaby Kuba, a tenu une courte conférence de presse au siège de l’Union pour annoncer officiellement le décès de ce grand baobab.  

En attendant le programme des funérailles en harmonisation avec la famille de l’illustre disparu, Gaby Kuba a exhorté les professionnels des médias d’éviter les spéculations. «Nous sommes certes émotionnés par le décès brusque de notre président, mais je nous exhorte à rester tous calmes. Pleurons et enterrons notre président Tshilunde dans la sérénité», a-t-il déclaré très attristé.

A peine un mois et 10 jours exactement de sa réélection comme président de l’UNPC au 9ième Congrès tenu à Muanda au Kongo Central, Joseph-Boucard Kasonga Tshilunde est une bibliothèque journalistique qui s’écroule quand la profession procède au transfert et transition de la gestion de la Corporation entre les «vieux» et les «jeunes». C’est d’ailleurs qui a déterminé la composition de son comité essentiellement constitué des jeunes. Paix à ton âme, mon vieux, tu as été fédérateur ! Adieux !