Secteur touristique en RDC : Yves Bunkulu lance le premier salon international en décembre prochain !

Yves Bunkulu
Yves Bunkulu Zola, ministre du Tourisme (photo scooprdc.net)

Devant les journalistes dans la salle de spectacles de Show Buzz, ce dimanche 15 novembre 2020, le ministre du Tourisme, Yves Bunkulu Zola, a annoncé l’organisation du premier salon international de tourisme à Kinshasa. C’est une première !

Ces accises qui se tiendront à partir du 7 décembre prochain au Pullman Hôtel, auront comme thème : «Investissements et promotion du tourisme en RDC». En effet, partant du constat selon lequel «les activités touristiques sont en croissance inéluctable en Afrique et dans le monde, le tourisme congolais est resté à la traîne quasiment à l’état embryonnaire et qu’il est en même temps en proie à une insuffisance de promotion de ses potentialités et surtout en manque de financement des projets sur toutes les chaîne des valeurs touristiques», le jeune ministre Yves Bunkulu envisage à travers ce premier salon sensibiliser sur l’importance du tourisme dans le développement socio-économique de la RDC.  

L’objectif majeur est de promouvoir la destination RDC, de réfléchir et d’échanger sur la valorisation et l’accessibilité de l’offre touristique pour enfin en dégager les opportunités d’affaires qui se présentent en RDC. En bref, ce salon constitue, selon Yves Bunkulu, un cadre d’appel aux investisseurs et de recherche des financements des projets d’intérêt touristique portés par des opérateurs privés ainsi que par des entités ou structures publiques.

Pendant les quatre jours prévus pour ce salon, plusieurs événements et activités seront organisés, notamment les expositions, les conférences, la nomination des ambassadeurs du tourisme RDC, la remise des trophées aux meilleurs opérateurs, la réunion ministérielle et les animations culturelles.

Parlant du plan directeur qu’il a élaboré pour le développement du tourisme en RDC en dix ans, le ministre Yves Bunkulu envisage faire de la RDC qui se retrouve actuellement à la 35ième place, l’une de dix premières destinations touristiques en Afrique. Pour cela, il a comme objectif d’accroître le parc hôtelier avec plus de 30 hôtels de standing 3 à 5 étoiles et mobiliser plus de 10 millions des touristes à l’horizon 2030 pour ainsi permettre au pays de réaliser 28 à 30 milliards USD de recettes provenant du secteur touristique et créer 200 à 500 mille emplois. Ce plan directeur, fait savoir Yves Bunkulu, prévoit également plusieurs réformes, notamment la numérisation de l’industrie touristique avec ambition entre autres de donner la cartographie touristique en RDC et de dématérialiser la perception des taxes et autres redevances.

Le ministre du tourisme a fait un chapelet des bonnes intentions de sorte que si elles arrivaient à se concrétiser comme son plan directeur le prévoit, le secteur touristique en RDC sera porteur des recettes en termes de centaines de millions USD au même titre que les télécoms et le secteur minier.