Éliminatoires CAN 2021 : la RDC incapable de gagner depuis l’avènement de Christian Nsingi Biembe

Zéro but partout, tel est le score du match qui a opposé ce samedi 14 novembre à Kinshasa, la RDC à l’Angola. Match comptant pour la 3ième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2021.

En présence du chef de l’État Félix Tshisekedi, les fauves congolais n’ont en tout et pour tout qu’à peine 1 tir cadré à la fin du match, une œuvre de Cédric Bakambu, entré en seconde mi-temps par le désormais très contesté entraîneur Christian Nsingi. Contesté, le mot paraît petit à l’image de la déception que l’on pouvait lire ou entendre des inconditionnels du foot congolais. «Vraiment il faut être un sorcier pour placer ce démon à la tête de notre équipe nationale. Je vois les talents congolais sur le terrain et non une équipe congolaise. C‘est monsieur est plus grave que le covid19 en Italie, Espagne, USA et Brésil», a écrit un internaute très révolté sur Christian Nsingi.

Débuté à 20 heures locales comme prévu, les Congolais ont assisté à un match insipide et ridicule. Bien que les Palancas Negras aient fermé le jeu à juste titre d’ailleurs, le sélectionneur congolais a été incapable de trouver la faille dans le système mis en place par son homologue angolais. Et pourtant, Christian Nsingi bénéficie quasiment de la même ossature qu’avait Florent Ibenge. Est-ce un problème management ou de training ?

En effet, en 8 matches officiels, le successeur de Florent Ibenge n’en a gagné aucun. S’il ne perd pas un match par un score lourd comme ce fut le cas pour la Côte-d’Ivoire ou le Burkina Faso récemment, il le sauve à peine par un score souvent nul et vierge. Pour le match contre l’Angola, les Congolais devront vite l’oublier, car jamais l’équipe nationale de la RDC n’a été aussi piètre à tout le niveau, avec un bilan d’un seul tir cadré à la fin du match.

Ayant trouvé les Léopards de la RDC en 3ième position du classement FIFA en Afrique devant les nations comme la Côte d’Ivoire, et 28ième dans le monde, le Congo Démocratique se retrouve aujourd’hui en 10ième position en Afrique et 58ième dans le monde. Certains congolais après ce match de la honte, ont carrément émis le vœu de voir le sélectionneur quitter l’équipe pour incompétence. Finalement disent d’autres : « nous avons été pressés pour rien à demander le départ de Florent Ibenge, celui-ci va nous rendre tous hypertendus ».

À ne pas rater

À la une