Sud-Kivu – Rwanda : Bientôt la réouverture des postes frontaliers Ruzizi 1 et 2

Barrière Sk Rwanda

Une certaine catégorie de personnes peut désormais traverser les frontières Ruzizi 1 et 2 entre le Rwanda et la RDC dans sa province du Sud-Kivu. Ceci ressort d’une échange entre le Gouverneur de la Province du Sud-Kivu, Théo Kasi Ngwabije et Alphonse Munyantwali, gouverneur de la province de l’ouest de la république du Rwanda. Ces derniers se sont convenus d’ouvrir les frontières Ruzizi 1 et 2 tout en respectant les mesures barrière contre la COVID-19.

D‘après le communiqué signé par la cellule de communication du Gouvernorat de la province, c’est après une rencontre entre les deux personnalités, mercredi 11 novembre 2020 au Gouvernorat de province du Sud-Kivu que cette résolution a été prise. À cette occasion, les deux autorités provinciales de la RDC et du Rwanda ont évoqué la gestion concertée de la pandémie de la Covid-19 et mécanismes de lutte, mais également la circulation des personnes et facilitation du commerce transfrontalier. Les responsables sanitaires de deux côtés ont présenté la situation actuelle de la Covid-19 avec comme constat, la diminution significative de nombres de cas.

À cet effet, les différentes catégories des personnes autorisées à traverser les deux frontières dans le respect des gestes barrières sont les élèves, enseignants, étudiants, médecins et autres fonctionnaires résidents.

« Les deux provinces conviennent de faciliter l’entrée sur leurs territoires respectifs, des élèves, enseignants, étudiants, médecins et autres fonctionnaires résidents. Seront également concernés par les mouvements aux postes frontaliers de Ruzizi 1 et 2, les personnes qui veulent traverser pour des raisons médicales et les points focaux des petits commerçants regroupés dans les associations » peut-on lire dans ce communiqué.

Par ailleurs, seuls les passeports, tenant lieu et la pièce CEPEGL seront admis comme titres de voyage. Toutes les personnes seront soumises aux mesures de prévention et de surveillance contre la Covid-19, ont martelé les deux parties.