52ième Conseil des ministres : le Kongo central très honoré par Fatshi !

Dans les huit points de la communication du président de la république lors du Conseil des ministres de ce vendredi 9 octobre 2020, Félix Tshisekedi a consacré trois à la seule province du Kongo central. Il s’agit, primo, de la réhabilitation de la nationale n°1 dans son tronçon Muanda – Boma mais aussi de la nationale n°12 entre Manterne et Tshela; secundo de l’insécurité qui prévaut à Muanda et tertio de la nécessité de reprise des travaux de construction du stade Lumumba.

S’agissant de la réhabilitation de la Nationale n° 1 dans son tronçon Muanda – Boma et de la Nationale n° 12 entre Manterne – Tshela, le Président de la République a rappelé que les infrastructures routières sont des instruments importants et indispensables à la réalisation des politiques gouvernementales tant au niveau central que provincial.

Tout en relevant l’importance de l’aménagement de l’ensemble du territoire national en infrastructures routières de bonne qualité, il a constaté que les travaux de réhabilitation des routes nationales tronçons Boma – Muanda et Manterne – Tshela tardent à se poursuivre. Pour ce faire, le Président de la République a engagé le Gouvernement de la République, à travers le ministère des ITP, de faire diligence dans le processus de réhabilitation des tronçons routiers sus-indiqués pour permettre une meilleure fluidité du trafic dans cette partie de la République, source considérable des recettes de l’Etat et servir au mieux les usagers de ces routes.

Quant à l’insécurité dans la province du Kongo Central, Félix Tshisekedi a noté que la recrudescence des problèmes sécuritaires dans cette province en général, et à Muanda particulièrement, portent préjudice à la sécurité et à la libre circulation des personnes et des biens dans cette province. «Suivant les rapports de l’Autorité provinciale, il se dégage un constat d’insuffisance d’effectifs, de personnels et d’éléments de la Police affectés à la province d’une part, et de la prise en charge non conséquente ainsi qu’une absence d’encadrement adéquat des éléments en formation militaire au Centre de Kitona, d’autre part», a-t-il fait remarquer en engageant le Gouvernement de la République, en particulier les Ministres en charge de l’Intérieur et de la Défense, à prendre les mesures nécessaires afin de résoudre ce problème dans les meilleurs délais et de faire rapport lors de la prochaine réunion du Conseil des Ministres.  

Enfin, concernant la finalisation des travaux de construction du Stade Lumumba à Matadi, Félix Tshisekedi a fait savoir que les travaux sont fort avancés mais ont été suspendus. Louant l’apport considérable au développement de la ville de Matadi de cette œuvre grandiose, il a engagé le Gouvernement de la République à examiner la question et à prévoir la reprise de ces travaux dans les meilleurs délais pour la finalisation du stade.

Il y a lieu de signaler que l’intéressement de Fatshi au Kongo central intervient après la tournée de son épouse dans plusieurs contrées de cette province dans le cadre des activités de sa fondation. Etait-ce le plaidoyer du gouverneur Atou Matubuana que la première Dame a apporté à son cher époux en faveur du Kongo central ? Fort possible, parce que l’on a vu le chef de l’exécutif du Kongo central être toujours à côté de madame Denise Tshisekedi partout àù elle est passée. Et ce plaidoyer que Fatshi a aussi amené au Conseil des ministres arrive au bon moment où la crise institutionnelle qui a secoué la province du Kongo central et freiné son décollage économique pendant une année, venait de prendre fin avec la déchéance par les députés provinciaux du «trouble-fête» président de l’Assemblée provinciale, Pierre Anatole Matusila, et son remplacement par Jean-Claude Vuemba, dit «Mbuta Mashakado».

À ne pas rater

À la une