Justice : le cabinet Thambwe Mwamba mis en cause dans la vente d’une parcelle d’un couple en conflit conjugal

Depuis plus de huit ans, la saga judiciaire de madame Mohamed Abdallah DOURRA ne trouve toujours pas d’issu convenable. Et la voilà déguerpie illégalement de sa résidence située au n°3 de l’avenue Haut Congo dans la commune de la Gombe, actuellement assiégée par plus de 40 policiers placés par le général Sylvano Kasongo, commandant ville de Kinshasa.

Tout est parti d’une incompréhension conjugale entre madame Dourra et son mari Jean-Luc Moerenhout qui a attéri devant les cours et tribunaux. Faute d’entente, ce conflit s’est exporté dans leurs affaires communes de commerce et a touché ainsi la vie de leur entreprise. C’est alors que sont nés dans l’affaire avec la bénédiction d’une filière des dinosaures kabilistes spécialisés dans la spoliation des maisons à Kinshasa des coups bas, la fourberie et l’escroquerie.

Ainsi naquit aussi une rocambolesque affaire d’un acte de cession de créance fictive d’une société BURGESCOM qui n’existe plus depuis 1989, à en croire la lettre n°026/09/cab/Av/PNKD/2012 du tribunal de commerce de Bruxelles qui oblige Mme DOURRA à payer 453.124,64 euros qui proviendraient des factures impayées. Il s’en est suivi une saga judiciaire à couper le souffle, truffée des faux, de corruption et des mauvaises décisions.

Fatiguée, Mme DOURRA saisit la présidence et le ministère de la justice. Le dossier est envoyé à l’Inspectorat général des services judiciaires et pénitentiaires qui, dans sa lettre n° 42810527/008/D044/Mi/KV/sec.lib/2017 conclut à l’illégalité de l’expulsion de madame Dourra par une simple réquisition d’information et à la violation flagrante de la loi et à des fraudes. Et l’inspecteur poursuit en disant que ces violations intentionnelles constituent des obstacles légaux à tout jugement antérieur. Une position qui sera confortée par l’arrêt RCA32684 de la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe qui recommande l’installation de madame Dourra dans sa résidence.

Mais hélas, rien n’est fait. Malgré les différentes plaintes de la dame à l’auditorat militaire pour exiger le départ des policiers placés par le général Kasongo à la résidence de Mme Dourra, l’auditeur général militaire Mukuntu fait fi de ces plaintes et laisse passer cette affaire sous silence bientôt une année. A la place, c’est des frères de Mme Dourra,  Mansour Amakenga et Abdoul Amakenga qui seront incarcérés.

Et aux dernières nouvelles, la parcelle serait vendue à Swissta RDC par le cabinet Thambwe Mwamba sur ordre d’un inconnu… Cela passerait anodin si l’on avait pas fouiné pour savoir qui sont les actionnaires de Swissta. Là, on retrouve les noms de certains dinosaures kabilistes qui instrumentalisent la justice. Ce qui rend encore difficile l’instauration d’un Etat de droit prôné par le président Félix Tshisekedi. Affaire à suivre…

Scoop Newsletter

Nos dernières actualités directement dans votre boîte email. C'est gratuit !

À ne pas rater

Insolvabilité à la Présidence : les amis de Félix Tshisekedi à la tête de CRESP entretiendraient une mafia !

«Incapacité financière, mauvaise foi ou détournement des fonds qui lui empêcherait d’honorer les factures de ses Fournisseurs ?», c'est par ce questionnement que...

Révélations accablantes de la CIA sur le crash de l’Antonov de Fatshi : attentat confirmé !

C'est dans un code câble n° CCX-214 du 15 septembre 2020 de la Central Intelligence Agency (CIA) à l'attention du président Tshisekedi...

Affaire Minembwe : Ruberwa auditionné quelque part !

Du milieu des barbouzes, scooprdc.net apprend ce mardi 13 octobre que depuis lundi 12, le ministre d'État de la décentralisation, Azarias Ruberwa, serait auditionné...

Kinshasa : le FPI, victime des interférences des autorités judiciaires du ressort de la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe dans l’exécution du dossier contre cartonnerie du Congo et PIC sarl

Bénéficiaire depuis le 8 septembre dernier d'une ordonnance d'attribution judiciaire sous MU 1344 du Tribunal de commerce de Kinshasa-Gombe contre l'établissement cartonnerie et...

Scandale de la BCC à la MECRECO : des hauts magistrats nommés dans la CMELIMF !

Par Agnelo Agnade.Lorsqu’elle s’était donné 45 jours pour redresser la Mutuelle d’Epargne et de Crédit du Congo (MECRECO),...

À la une

RDC-Politique : le FCC fait du buzz à Show Buzz sans buzz !

Coincé par la décision du chef de l'État de recevoir les serments des nouveaux membres de la Cour constitutionnelle ce mercredi 21 octobre...

RDC-Politique : persistance du bras de fer entre le Président de la République et le Parlement !

Annoncée pour ce mercredi 21 octobre au Palais du peuple, la prestation de serment de nouveaux juges constitutionnels vient d'être une fois de...

Eclairage public à Kinshasa : Ngobila sommé de justifier la taxe perçue pour la province par la SNEL

Qui du gouvernement provincial ou de la Société Nationale d’Electricité (SNEL) utilise l’argent de la taxe sur l’éclairage public payée par les...

Médias : Didier Mbuy propose deux formats de JT à la RTNC en vue de respecter journalistiquement les téléspectateurs !

Chef de travaux et doctorant, Didier Mbuy est depuis des années enseignant de journalisme à l’Institut Facultaire de Sciences de l’Information et...

Kisangani : Affrontement entre les militaires nouvelles recrues et la population à Lubunga

Les militaires nouvelles recrues du camp Lukusa et la population se sont affrontés, ce lundi 19 Octobre 2020 dans l'avant-midi, dans la commune...