Guerre des ONGs : la Coalition Tous pour la RDC met à nu les intérêts cachés de Global Witness en RDC

Global Witness drapée dans ses habits vertueux d’ONG, ne fait que défendre des intérêts aussi inavouables que totalement étrangers à la RDC et au peuple congolais. Elle propose des solutions qui ne sont adaptables à la réalité congolaise. C’est ce qui ressort du rapport publié par la Coalition Tous pour la RDC. « Congo Nursing or Bashing ?», à travers ce rapport qui est une analyse faite par des organisations de la Société civile congolais, cette Coalition a démontré et dévoilé le rôle joué par les pays occidentaux dans le pillage des ressources naturelles à travers leurs entreprises minières en utilisant certaines ONG internationales dont Global Witness.

Au cours d’une conférence de presse tenue ce mercredi 23 septembre 2020 au Centre interdiocesain de Kinshasa, la «Coalition Tous pour la RDC» dénonce l’imposture moderne de Global Witness qui, sous couvert de défendre les intérêts des Congolais, ne fait que prôner un nouvel impérialisme. Après avoir suivi depuis plusieurs années leurs publications, la Coalition TPRDC a conclu que cette ONG britannique ne semble plus être une ONG mais apparaît plutôt comme une officine au service d’intérêts économiques étrangers. «C’est cette imposture morale de Global Witness que nous voulons dénoncer , d’avoir substitué à un noble objectif , une noble lutte contre le sous-développement , un objectif indigne: contribuer à maintenir le pays dans sa situation», a déclaré Ernest Mpararo, secrétaire exécutif de la LICOCO et membre de la Coordination de la «Coalition Tous pour la RDC».

Après avoir lu avec beaucoup d’attention les rapports(12) de Global Witness sur la RDC qui se focalisent toujours sur le secteur des ressources naturelles, et tout particulièrement sur le secteur minier et la Gecamines , la Coalition TPRDC constate que cette ONG Britannique propose de manière sélective, subjective, approximative, réfutable, non contradictoire, anachronique et paternaliste une vision historique et idéologique tronquée aux problèmes du sous-développement de la RDC et des solutions plus simplistes que réalistes aux partenaires de la RDC, en sanctionnant les corrompus(congolais), en favorisant l’accueil des Investisseurs occidentaux et en attirant la méfiance sur les chinois.

«La Coalition Tous pour la RDC constate que les analyses faites par l’ONG Global Witness dans les rapports lus par ses experts sont basées sur des faits historiques non prouvés, sur des données biaisées, sur des informations obtenues des sources le plus souvent anonymes ou acquises à leur cause et non disposées à un débat contradictoire», a affirmé le secrétaire exécutif de la TPRDC.

A en croire Ernest Mpararo, le terme «Corruption des élites congolaises» est utilisé abusivement par Global Witness, pour distraire l’opinion publique internationale et éluder les inégalités et déséquilibres du secteur minier congolais entretenus par des lobbies internationaux à travers leurs multinationales. Le vrai problème, pense-t-il, demeure le déséquilibre des Contrats.

La Coalition TPRDC estime en outre que Global Witness durant toutes ces années aurait dû pousser son analyse plus loin pour étudier comment est-ce que les entreprises minières occidentales ont obtenu des gisements et signé des contrats miniers pour mieux établir la responsabilité des uns et des autres dans la mauvaise gouvernance du secteur minier.

C’est pour quoi, à travers ce rapport de 55 pages, la Coalition TPRDC a tenu à mettre au grand jour certains aspects que Global Witness cache et a démontré noir sur blanc le rôle joué hier et aujourd’hui par les pays occidentaux dans le pillage des ressources naturelles à travers leurs entreprises minières et utilisant certaines ONG internationales dont Global Witness, Enough Project et The Sentry ; le déséquilibre des contrats miniers hérités pendant la guerre qui ne permet pas au pays de maximiser les recettes ; le rôle de porte-parole des entreprises occidentales que joue Global Witness alors qu’ils continuent à piller les richesses de la RDC. Cette Coalition a également montré que les entreprises chinoises si décriées aujourd’hui ont acheté au prix du marché international les entreprises minières que possédaient les entreprises occidentales qui elles-mêmes les avaient achetées à vil prix sinon acquis quasi gratuitement les riches gisements miniers au nom de la paix imposée par des parrains après des guerres entretenues par les puissances anglo-saxonnes et alliés.  

« C’est cette imposture morale de Global Witness que nous voulons dénoncer d’avoir substitué à un noble objectif, noble lutte contre le sous-développement, un objectif indigne : contribuer à maintenir le pays dans sa situation de faiblesse vis-à-vis de ses partenaires internationaux en contribuant à sa déstabilisation», a laissé entendre Ernest Mpararo.

Cette situation a ainsi poussé la Coalition Tous pour la RDC à se poser la question, avec plusieurs autres patriotes, de savoir si les rapports de cette ONG britannique sont du Congo Nursing or Bashing: pour qui travaille réellement Global Witness ? «Nous pouvons commencer à appeler cette ONG britannique «Global Business et non plus Global Witness», a lâché le secrétaire exécutif de la Coalition.  

Par ailleurs, elle invite la société civile,  à travers ce rapport qui est animé d’une volonté de créer le vrai débat sur le secteur, à cesser de traiter des questions vitales d’une Nation de manière aussi simpliste que tendancieuse.

Scoop Newsletter

Nos dernières actualités directement dans votre boîte email. C'est gratuit !

À ne pas rater

Kisangani : Affrontement entre les militaires nouvelles recrues et la population à Lubunga

Les militaires nouvelles recrues du camp Lukusa et la population se sont affrontés, ce lundi 19 Octobre 2020 dans l'avant-midi, dans la commune...

Goma : le cortège de la vice-gouverneur du Nord-Kivu tue une fille de 11 ans

Le cortège de la vice-gouverneur du Nord-Kivu, Marie Lumoo, qui roulait à vive allure a  tamponné un enfant d’environ 11 ans. Le fait s’est...

Affaire Minembwe : l’ECC sort du silence !

La saga Minembwe n'a pas laissé l'Eglise du Christ au Congo (ECC) dans l'indifférence. C'est au point que son président et représentant...

Lomami : le PG et le REDOC à couteaux tirés !

Dans la province de Lomami, ancien district de Kabinda, les violons ne s'accordent pas entre le Procureur Général près la Cour d'Appel...

Abus sexuels du personnel de Nations-Unies à l’Est : L’OMS nomme deux femmes pour enquêter

C'est par un communiqué de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) parvenu à scooprdc.net que l'on apprend, ce jeudi 15 octobre, la nomination de deux...

À la une

Médias : Didier Mbuy propose deux formats de JT à la RTNC en vue de respecter journalistiquement les téléspectateurs !

Chef de travaux et doctorant, Didier Mbuy est depuis des années enseignant de journalisme à l’Institut Facultaire de Sciences de l’Information et...

Kisangani : Affrontement entre les militaires nouvelles recrues et la population à Lubunga

Les militaires nouvelles recrues du camp Lukusa et la population se sont affrontés, ce lundi 19 Octobre 2020 dans l'avant-midi, dans la commune...

Crime odieux à Lubumbashi : un couple fusillé au quartier Kilobelobe !

Les habitants du quartier Kilobelobe dans la commune Annexe à Lubumbashi se sont réveillé, dimanche 18 octobre 2020, avec émotion sensuelle. A...

Haut-Uele : Une importante délégation du Gouvernement provincial bientôt à Kinshasa

Par la Cellule de communication/Gouvernorat Haut-Uele.Le Gouverneur de la province du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa a présidé, ce...

Beni : Une dizaine d’écoles envahies par des rebelles ADF à Mamove

Se confiant à scooprdc.net, ce samedi 17 octobre 2020, Kinos Katuo, président de la société civile de Mamove, chef-lieu de la localité Babila-Bakaiku,...