Gestion de MECRECO : les vrais membres du comité de suivi accusent Jean Lando d’être manipulé

Par Ginno Lungabu.

Dans un article publié par scooprdc.net le 14 septembre dernier, Jean Lando Lurhakumbirwa, président du Comité de suivi des membres de la MECREKIN, déclarait se rallier au Gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC) et rejetait l’ancien ou le directeur réhabilité de la MECRECO, Déo Katulanya, dont il refusait le retour aux affaires.

Sans entrer dans la polémique, les membres de ce comité de suivi qui se sont confiés à Scooprdc.net, se réjouissent du fait que Jean Lando reconnaisse lui-même dans le troisième paragraphe de son communiqué que la Banque Centrale du Congo qui s’était accordé 45 jours pour redresser la MECRECO est à sa quatrième année. Donc, un échec patent ! Aussi, reprochent-ils à Jean Lando, non seulement un laxisme depuis sa nomination en 2017 avec un bilan négatif, mais aussi d’être manipulé par le Gouverneur de la BCC.

Parlant du redressement de cette microfinance, les membres du comité de suivi affirment que la BCC a montré son incapacité parce que la MECRECO n’avait pas besoin de 3 millions USD pour reprendre correctement ses activités d’autant plus qu’elle n’avait pas ou n’a pas de problème dans son ensemble, mais seulement à Kinshasa. D’autres MECRE fonctionnent à Bunia et Goma par exemple. Alors, comment jusqu’à ce jour, la BCC qui a déjà injecté plus de 2 millions USD dans MECRECO ne la redresse pas ? Question qui devrait attirer l’attention des inspecteurs des finances, estiment-ils.

Quant à l’ancien directeur gérant de la MECRECO traduit en justice par la BCC et finalement acquitté, déclarent ses proches, il n’acceptera jamais de son vivant voir cette structure qu’il a créée mourir, même s’il ne revenait pas aux commandes. «Déo Katulanya se dit resté ouvert à toute solution mais pas fantaisiste tendant à redresser la MECRECO», confient-ils au média en ligne.

En effet, selon les membres du comité de suivi, avec le patrimoine immobilier dont dispose l’institution de microfinance, la solution est la même que Déo Katulanya avait proposée mais qui  était ou est mal appliquée par la BCC qui garde tous les titres parcellaires des immeubles de la MECRECO estimés à plus de 8 millions USD, pourtant bancables pour favoriser le redressement de celle-ci.

Pour sa part, acquitté, Déo Katulanya demande aux responsables de la BCC d’apprendre à respecter les décisions de la justice devant laquelle eux-mêmes l’avaient amené.   

Scoop Newsletter

Nos dernières actualités directement dans votre boîte email. C'est gratuit !

À ne pas rater

Climat des affaires en péril en RDC : le Guichet unique fait chier !

Au maximum trois jours, tel est le délai tant vanté pour l'obtention de tous les documents nécessaires en vue de la création...

Reddition des comptes de l’exercice budgétaire 2019 au Haut-Uele : Christophe Baseane Nangaa satisfait du travail fait par la délégation du Ministère des finances

Une délégation du Secrétariat Général du Ministère des Finances de la RDC venue de Kinshasa a été reçue par le Gouverneur de...

Préparatifs de la 4ième édition de la Conférence minière : Michel Eboma séjourne à Kisangani

Le conseiller spécial du chef de l'État en charge des questions minières, Michel Eboma séjourne depuis lundi à Kisangani, chef-lieu de la...

Révélations de l’audit de la BCC : La RDC doit au Rwanda et au Burundi de millions USD !

La nouvelle a fait l'effet d'une bombe H dans les salons politiques de la RDC ce lundi 5 octobre, lorsque le rapport...

RDC-Finances : La TMB serait-elle en perte de vitesse ?

La Trust Merchant Bank S.A semble avoir quelques  soucis qu’elle cacherait au public, et qui ne lui permettent pas de conserver son...

À la une

RDC-Politique : le FCC fait du buzz à Show Buzz sans buzz !

Coincé par la décision du chef de l'État de recevoir les serments des nouveaux membres de la Cour constitutionnelle ce mercredi 21 octobre...

RDC-Politique : persistance du bras de fer entre le Président de la République et le Parlement !

Annoncée pour ce mercredi 21 octobre au Palais du peuple, la prestation de serment de nouveaux juges constitutionnels vient d'être une fois de...

Eclairage public à Kinshasa : Ngobila sommé de justifier la taxe perçue pour la province par la SNEL

Qui du gouvernement provincial ou de la Société Nationale d’Electricité (SNEL) utilise l’argent de la taxe sur l’éclairage public payée par les...

Médias : Didier Mbuy propose deux formats de JT à la RTNC en vue de respecter journalistiquement les téléspectateurs !

Chef de travaux et doctorant, Didier Mbuy est depuis des années enseignant de journalisme à l’Institut Facultaire de Sciences de l’Information et...

Kisangani : Affrontement entre les militaires nouvelles recrues et la population à Lubunga

Les militaires nouvelles recrues du camp Lukusa et la population se sont affrontés, ce lundi 19 Octobre 2020 dans l'avant-midi, dans la commune...