Affaire Viol et vol à Kisenso : 3 prévenus écopent chacun de 20 ans de servitude pénale !

Par Dorcas Nzumea.

L’audience en flagrance sur l’affaire des présumés auteurs de viols, vol et extorsion au Centre de santé de Kisenso a bel et bien repris ce mardi 15 septembre 2020 dans la commune de Kisenso au terrain Tshobo (église catholique) dans le quartier de la paix. Sur 8 prévenus, 3 sont condamnés, 2 acquittés et 3 autres renvoyés au tribunal pour enfants.

Les 3 condamnés écopent chacun de 20 ans de servitude pénale et une amende de 800.000FC. Ils sont également sommés de payer solidairement l’équivalent en francs congolais de 50.000 dollars à la partie civile à titre de dommages et intérêts. Les 3 autres sont renvoyés au tribunal d’enfants car n’ayant pas atteints l’âge majeur, ils sont mineurs. Les deux acquittés le sont pour absence d’indices de culpabilité.

Plusieurs centaines de personnes étaient mobilisées afin d’assister à cette audience qui a été interrompue le lundi dernier pour des raisons logistiques. Les présumés auteurs de ces actes ont comparu devant le tribunal contre le ministère public. Les deux infirmières victimes de viol étaient également présentes. Le ministère public avait dans son réquisitoire, demandé au TGI de Kinshasa/Matete la condamnation des accusés à la peine capitale pour association des malfaiteurs et avait exigé leur pendaison.

« Vous les condamnerez tous pour infraction de vol qualifié à 10 ans de servitude, à 20 ans de servitude pénale pour infraction de viol et les autres infractions commises en association criminelle. Comme la peine prévue pour l’association des malfaiteurs est la peine la plus haute expression du tribunal, celui-ci condamnera les prévenus à la peine capitale et nous allons exécuter la pendaison », a requis le ministère public au tribunal.  

Rejetant la réquisition du ministère public, les avocats de la défense avaient exigé l’acquittement des prévenus. Selon eux, l’on ne peut pas parler de l’infraction de l’association des malfaiteurs, vol qualifié et viol et de surcroît, soutiennent-ils, le ministère public n’a pas fourni les éléments probants sur les infractions. La partie civile avait quant à elle sollicité des dommages et intérêts de l’ordre d’un milliard de francs congolais.

Pour rappel, le centre de santé et Maternité « La Révolution » de Kisenso a été la cible la nuit du jeudi au vendredi 11 septembre d’individus identifiés comme étant des kuluna. Environ 50 individus identifiés dans ce centre munies des machettes, marteaux et autres armes blanches pour intimider le personnel de santé et les malades. Deux jeunes infirmières ont été victimes des violences sexuelles sous le regard impuissant des autres membres du personnel et des malades. Des biens de valeur de l’hôpital ont également été emportés.

Scoop Newsletter

Nos dernières actualités directement dans votre boîte email. C'est gratuit !

À ne pas rater

Médias : Didier Mbuy propose deux formats de JT à la RTNC en vue de respecter journalistiquement les téléspectateurs !

Chef de travaux et doctorant, Didier Mbuy est depuis des années enseignant de journalisme à l’Institut Facultaire de Sciences de l’Information et...

Crime odieux à Lubumbashi : un couple fusillé au quartier Kilobelobe !

Les habitants du quartier Kilobelobe dans la commune Annexe à Lubumbashi se sont réveillé, dimanche 18 octobre 2020, avec émotion sensuelle. A...

Beni : Une dizaine d’écoles envahies par des rebelles ADF à Mamove

Se confiant à scooprdc.net, ce samedi 17 octobre 2020, Kinos Katuo, président de la société civile de Mamove, chef-lieu de la localité Babila-Bakaiku,...

Fourniture d’énergie électrique en RDC : La SNEL, c’est de la merde !

Tel un bien sans maître, la Société Nationale d’Electricité (SNEL), démontre depuis quelque temps déjà, une incapacité innommable à pouvoir desservir ses...

Tshopo : plus de 697 mille enfants de 0 à 59 mois à vacciner contre la poliomyélite dans 23 zones de santé

Le vice-gouverneur de province de la Tshopo, Maurice Abibu Sakapela Bin Mungamba, a lancé officiellement, mercredi 14 octobre 2020, dans la commune de...

À la une

RDC-Politique : le FCC fait du buzz à Show Buzz sans buzz !

Coincé par la décision du chef de l'État de recevoir les serments des nouveaux membres de la Cour constitutionnelle ce mercredi 21 octobre...

RDC-Politique : persistance du bras de fer entre le Président de la République et le Parlement !

Annoncée pour ce mercredi 21 octobre au Palais du peuple, la prestation de serment de nouveaux juges constitutionnels vient d'être une fois de...

Eclairage public à Kinshasa : Ngobila sommé de justifier la taxe perçue pour la province par la SNEL

Qui du gouvernement provincial ou de la Société Nationale d’Electricité (SNEL) utilise l’argent de la taxe sur l’éclairage public payée par les...

Médias : Didier Mbuy propose deux formats de JT à la RTNC en vue de respecter journalistiquement les téléspectateurs !

Chef de travaux et doctorant, Didier Mbuy est depuis des années enseignant de journalisme à l’Institut Facultaire de Sciences de l’Information et...

Kisangani : Affrontement entre les militaires nouvelles recrues et la population à Lubunga

Les militaires nouvelles recrues du camp Lukusa et la population se sont affrontés, ce lundi 19 Octobre 2020 dans l'avant-midi, dans la commune...