Slider

Mise en détention provisoire du DG Patrick Umba : les non dits !

Par Owandi.

Des sources bien informées rapportent à Scooprdc.net que depuis le début de cette année 2020, une quarantaine d’invitations, convocations ont été envoyées à Patrick Umba, Directeur Général a.i de la Société Congolaise des Postes et Télécommunications (SCPT, ex-OCPT). Ainsi, il a passé le plus clair de son temps devant des organes judiciaires pour les mêmes questions classées sans suite par-ci , relancées par là.

Tout cela est une illustration, selon ses proches, qu’il y a manifestement des mains noires que la rigueur de Patrick Umba gêne. Mains noires qui se retrouveraient au sein même de la société, dans son Conseil d’administration, des secrétaires généraux des syndicats ainsi que certains cadres et agents de la société.

Il est également à noter que dans cette société, selon les sources de Scooprdc.net, plusieurs études ont démontré que la principale maladie est la qualité de son personnel. «Il vous souviendra qu’on y a déversé des anciens de l’Institut Makanda Kabobi, cher à l’ancien parti-Etat, des anciens danseurs des groupes d’animation de l’époque, des anciens de la DSP etc…Ces études commandées entre autres par le COPIREP montrent que 80% du personnel est non utile à la société», font remarquer les sources du média en ligne en précisant que la plupart des permanents syndicaux de la SCPT sont des anciens agents virés pour vol, indiscipline ou autres méfaits et que Patrick Umba n’est jamais tombé dans leurs différents chantages du genre : Donnez-nous l’argent sinon nous allumons le feu dans la société.

Une grève de janvier à juin 2019…..

Malgré qu’ils ont, rien que pour l’année 2019, organisé une grève de janvier à juin sous instigations de mains noires, Patrick Umba a survécu à cette tempête parce qu’il n’avait que la raison devant lui. «La rigueur de Patrick Umba a empêché la conclusion de contrats mafieux, préservant ainsi la société de tomber dans des situations d’endettement sur base d’un projet non fiable. Voilà qui fait mal aux mafiosi qui ont toujours considéré la SCPT comme leur vache à lait mais qu’ils nourrissent mal», confie un cadre de la SCPT.

Ce dernier énumèrent quelques projets qui ont saigné leur entreprise, qui ne sont pas le fait de Patrick Umba et qui en principe devaient en premier lieu tirer l’attention de la Justice au lieu de s’acharner sur un dossier vide des équipements de Huawei pourtant installés :

– Projet NGN : 30 millions USD jamais lancé depuis 10 ans à peu près ;

– AFRIPA : 6 millions USD réclamés aujourd’hui par un sujet béninois pour des équipements sans aucun soubassement fiable ;

– MEI : 10 Millions USD réclamés à la SCPT pour un projet où la poste congolaise s’était retrouvée comme une succursale de la poste gabonaise pour les services financiers postaux  ;

– Le projet phase 1 et phase 2 de la Fibre Optique qui ont coûté 4 fois plus chers au pays (près de 300 millions USD). Les responsables politiques et cadres de la société sont bien connus et courent les rues.

– Le projet CLS de Moanda qui a coûté 12 millions USD alors qu’ailleurs le maximum en est le tiers etc…

«Tous ces projets ci-haut ne sont pas le fait de Patrick Umba mais des gens qui sont connus dont certains se terrent au sein du Conseil d’administration de la SCPT ainsi qu’en dehors de la SCPT. Voilà les dossiers que la justice doit exhumer», déclare ce cadre de la SCPT qui estime que Patrick Umba est victime d’un vrai acharnement qui ne dit pas son nom avec près de 40 convocations dans tous les organes de justice du pays pour des faits discutables, ironisant qu’il ne lui reste que le CPI….

Ce cadre soutient que la mise en détention du DG Patrick Umba cachée derrière le détournement du matériel de télécommunication, n’est que l’illustration d’une machination. Non sans raison : s’agit-il de quel matériel ? Et quel en est la valeur ? Des équipements dont les acceptances sont avérées avec photos à l’appui ? «Il n’aurait suffi que de prendre la route de Kinshasa à Moanda pour visiter chaque station et voir les anciens ainsi que les nouveaux équipements qui ne nécessitent pas de jumelles pour être vus !», déclare l’interlocuteur de Scooprdc.net

Pour lui, sa mise en détention provisoire de manière cavalière ne vise qu’un objectif : organiser rapidement son remplacement par des intérimaires car la vérité des faits risque de se retourner contre les malfaiteurs. «Mais ce qui est plus utile et important en ce moment c’est laver son honneur et recouvrer sa liberté. C’est cela aussi l’Etat de Droit!», conclut-il.

Déjà, dans cette bataille juridique engagée, l’avocat de Patrick Umba a, mardi 8 septembre, adressé au Procureur Général près la Cour d’appel de Matete une demande de mainlevée sur la détention préventive de son client placé sous mandat d’arrêt provisoire par le magistrat Ngwabika Funda Joseph. Ce dernier, apprend Scooprdc.net, serait embarrassé du fait que le matériel supposé avoir été détourné, n’est constitué que des batteries, panneaux solaires et accessoires destinés  à renforcer l’énergie au niveau des stations de la phase 1 déjà installé. C’est qui est aisément vérifiable sur terrain.

À ne pas rater

Dossier Transco : José Makila dépose effectivement sa plainte contre l’ODEP et le correspondant de RFI

Par Owandi. Comme annoncé et promis à Scooprdc.net, dimanche 20 septembre, d’ailleurs jour de son anniversaire, le sénateur...

Mis en cause dans le dossier TRANSCO : José Makila porte plainte contre ODEP et RFI !

Par Innocent Olenga. Le sénateur José Makila aussi président du Conseil d’administration de la Société Commerciale de Transports...

TRANSCO : « une escroquerie d’Etat », rapport de l’ODEP

Par Nzakomba Comme si les glas sonnaient pour TRANSCO et tous ceux qui lui tournaient autour, le rapport...

RDC-Médias : le RAJEC ou la conscience d’une relève ?

(Tribune de Moïse Musangana, Journaliste et analyste politique) On n’attend pas qu’on décrète une relève. On s’assume. Surtout quand...

Ministère de Transports et Voies de Communications : Didier Mazenga au centre d’un conflit d’intérêt indigne !

Par Nzakomba. Après les feuilletons OEBK, OGEFREM, AAC où le ministre de Transports et Voies de Communications, Didier Mazenga, s’est distingué dans...

Les plus lus

Insécurité à Kinshasa : des bandits armés attaquent une maison à Sanga Mamba et emportent tout !

Par Ben Lévi. A Kinshasa, surtout dans les quartiers quelque peu reculés, les populations vivent dans l’hystérie la plus totale lorsqu’il...

RDC-Médias : Ma vérité sur la crise à l’UNPC

Tribune de Joël Cadet Ndanga. Président de la Commission de Formation Professionnelle et Syndicale de l’UNPC, Journaliste et...

Dossier Transco : José Makila dépose effectivement sa plainte contre l’ODEP et le correspondant de RFI

Par Owandi. Comme annoncé et promis à Scooprdc.net, dimanche 20 septembre, d’ailleurs jour de son anniversaire, le sénateur...

Mis en cause dans le dossier TRANSCO : José Makila porte plainte contre ODEP et RFI !

Par Innocent Olenga. Le sénateur José Makila aussi président du Conseil d’administration de la Société Commerciale de Transports...

Augustin Kabuya éclabousse Claude Nyamugabo : «Personnellement, je me demande s’il est vraiment juriste !»

Par Ginno Lungabu. Les propos du Ministre Claude Nyamugabo à Kolwezi, prédisant le retour au pouvoir de Joseph...