Innovation technologique : des sud-coréens chez Mpanda avec le projet de montage et pilotage des drones à Kinshasa !

0
Img 20200812 110435 557

Par Owandi.

Une délégation de Korea Congo Development (KCD Global), un consortium des entreprises sud-coréennes, conduite par son président Han Sang Min, a été reçu en audience, ce mercredi 12 août, par le ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique. Dans leur gibecière, deux projets présentés à José Mpanda Kabangu : Assistance du peuple congolais en intrants de haute qualité pour lutter contre le coronavirus ; et un projet de montage et de pilotage des drones.

En effet, s’agissant de Coronavirus, les sud-coréens sont allés voir José Mpanda en sa qualité de coordonnateur du Pool scientifique dont l’une des missions, outre celle principale de trouver une solution idoine à la congolaise pour éradiquer la pandémie de covid-19, est de sensibiliser et prévenir cette maladie à travers des gestes barrières et l’alimentation adéquate. Pour cela, Han Sang Min a déclaré qui sont fabricants d’une gamme des intrants de haute qualité pour lutter contre la pandémie qui a fait rage dans le monde entier (masques, gels et solution hydroalcoolique, vrais thermos-flashs, laboratoire de dépistage, kits de test rapide…). Son grand souhait est qu’au lieu que ces intrants soient importés de la Corée du sud ou ailleurs, qu’une usine de leur fabrication soit installée à Kinshasa.

Img 20200812 110534 209

Louant l’initiative de KCD Global, le ministre José Mpanda qu’assisté le président du Pool Scientifique et le rapporteur de cette structure regroupant les experts et chercheurs du Ministère de la Recherche Scientifique, du Ministère de la Santé et de la Task force de la Présidence de la République, a après avoir fait l’état de lieu de cette pandémie en RDC qui s’améliore et nécessite à l’étape actuelle le renforcement des mesures barrières. «Le grand besoin de la RDC se situe au niveau de dépistage et l’urgence est dans la validation des laboratoires», a fait savoir José Mpanda à ses hôtes, en leur recommandant avec insistance de faire valider auprès du Pool scientifique, tous leurs produits lui présentés avant leur mise sur le marché congolais.

Img 20200812 112628 555

S’agissant du projet de montage et de pilotage des drones, Han Sang Min a fait savoir que son pays, la Corée du Sud, ne produit ni diamant, ni or, moins encore le cuivre et le cobalt, mais il s’est développé et est ce qu’il est aujourd’hui grâce à la technologie. Pour cela, celui qui déclare le Congo sa deuxième patrie, voudrait qu’un département de montage et de pilotage des drones que fabrique d’ailleurs l’une des firmes du consortium qu’il dirige, soit créé dans l’une des universités de la RDC pour transférer cette technologie aux jeunes congolais.

Et pour montrer le sérieux de son projet, Han Sang Min, a amené avec lui dans sa délégation un professeur d’université spécialisé en drones. «J’ai 20 ans d’expérience dans la formation des drones et dans le développement des drones. Je suis la première personne, le numéro 1 dans le secteur des drones en Corée du Sud. Mes étudiants sont devenus aussi des professeurs de part le monde et nous avons pris cette ferme détermination d’apporter cette technologie en RDC», s’est vanté ce professeur sud-coréen de KCD Global.

Rendez-vous est pris pour ce samedi 15 août à l’Université de Kinshasa (UNIKIN) pour la démonstration de l’usage des drones. Cérémonie à la laquelle vont assister notamment le ministre de l’ESU et celui de l’industrie ainsi que plusieurs autres personnalités du Pool scientifique et des milieux sécuritaires.