Cimenterie de MAIKO dans la Tshopo : un projet mort-né !

0
Cimenterie
Déchargement des sacs du ciment pour un chantier. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Par Agnelo Agnade.

Sous les projecteurs des cameras et avec fracas, le président Joseph Kabila avait posé à Kisangani, le 30 juin 2007, la première pierre pour la construction de la Cimenterie de Maiko. Treize ans après, ce projet n’a toujours pas été réalisé. Même si le ministre de l’Industrie, Julien Paluku y est allé faire récemment son show médiatique avec dans sa valise une délégation des chinois qui ont chanté dans les oreilles des Boyomais leur détermination à prendre la relève pour le début des travaux, cette usine de ciment n’a toujours pas été construite, voilà treize ans déjà ! Joseph Kabila est-il fier d’avoir procédé à la cérémonie de la pose de la première pierre et peut-il regarder les Boyomais dans les yeux ?

Qu’à cela ne tienne, Jean Bamanisa, à l’époque gouverneur de la province Orientale avant son démembrement, avait été clair et net dans l’une de ses conférences de presse : «Le projet de la Cimenterie de la Province Orientale n’existe que sur papier et ne peut pas aboutir à l’état actuel. Deux problèmes ne permettent pas sa matérialisation. Premièrement, il y a l’insuffisance de l’électricité. Deuxièmement, les différents responsables ministériels qui se sont succédé au ministre de l’Industrie, n’ont jamais bien ficelé ce projet».

Il n’avait ou n’a toujours pas tort malgré les gesticulations de bonne foi de Julien Paluku. Car, jusqu’au moment où Scooprdc.net rédige cet article, les matériels pour le montage de cette cimenterie dans l’ex-Province orientale traînent dans 35 conteneurs depuis 10 ans ici à Limete-Kinshasa et les frais à payer aujourd’hui s’élèvent à 3,5 millions USD au lieu de 700 mille USD négociés à l’époque. Malgré les différentes correspondances de la société ayant transporté lesdits conteneurs via le ministère de l’Industrie, le Gouvernement congolais ne réagit pas dans le sens d’honorer son engagement. Mauvais payeur !

Toujours pour la même société, le Gouvernement est aussi incapable d’honorer une petite facture de 40 mille USD pour libérer un conteneur plein des matériels de lutte contre Ebola malgré tous les écrits lui adressés via le Ministère de la Santé. Ce conteneur qui traîne à Matadi depuis 2015, il faut le souligner, est un don du gouvernement de la Malaisie à la RDC. Les ministres Félix Kabange Numbi est parti sans s’en occuper, Oly Ilunga a fait mêmement, aujourd’hui Eteni Longondo n’en fait nullement une préoccupation. C’est comme ça que notre république est gérée.