Tapez pour rechercher

Actualité

ONEM : la Directrice Générale dans le collimateur de la justice !

Angélique Kikudi Eliane

Par Ngababa.

Les nouvelles émanant de l’Office National de l’emploi (ONEM), ne sont pas du tout bonnes pour sa Directrice Générale où l’on signale un détournement de plus de 38 millions unités de compte monétaire de la Banque Africaine de Développement (BAD), montant qui représente en terme réel environ 46,5 millions €, accordé à cet office par cette banque, en soutien au programme du gouvernement baptisé  «Programme Emploi Diplômé» ( PED).

Ce programme s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui au développement du secteur privé et la création d’emplois (PADSP- CE). D’après les informations reçues de l’ONEM, ce  programme a été conçu et étalé sur 4 ans, soit de 2016 à 2019. Il concernait 10 mille jeunes diplômés sans expérience professionnelle en raison de 2.500 par année, soit 1.250 par semestre dans les provinces de Kinshasa, Kongo Centrale et Katanga. Visant l’amélioration des compétences de jeunes  diplômés universitaires  pendant une  période de 6 mois à travers  un stage professionnel en entreprise avec espoir de signer un contrat de travail pour les plus performants, ce financement devait pendant cette période de stage, aider entre autres les stagiaires en leur octroyant une bourse de 100$ US à chacun et cela chaque mois.

La BAD qui, au terme de l’échéance, a demandé l’audit de l’Office, aurait appris qu’aucun stagiaire, si seulement stagiaire il y avait, n’a reçu un seul rond de l’ONEM. La sélection des stagiaires reste un mystère, car les chômeurs congolais détenteurs de la carte ONEM, attendent depuis, le lancement de ce projet, car l’appel de l’Office n’est jamais venu jusqu’à ce jour. Aussi, apprend-t-on de sources internes, que la carte censée être octroyée gratuitement se vend à 5$ US en dépit du fait que l’Office recevrait des subsides de l’État.

Cette affaire a mis en démêlés le Directeur Général de l’ONEM, le Docteur Angélique Kikudi Eliane avec les instances judiciaires. Dossier à suivre !

dolor. venenatis Aenean justo Donec ipsum et, dapibus venenatis,