Tapez pour rechercher

Société

Kinshasa : porté disparu depuis 2016, Chickitele Tshibangu Jeancy toujours introuvable !

Jeancy

Par Ben Lévi.

C’est un cri de détresse d’une famille longtemps désemparée au sujet de la disparition de son membre, qui est parvenu à Scooprdc.net. En effet, interpellé par la police le 16 février 2016 aux abords du boulevard dénommé ‘’Kimbuta’’ à N’djili, Chickitele Tshibangu Jeancy, militant de l’Engagement Citoyen pour le Développement (ECIDE), parti politique de l’opposition, n’a jamais regagné le domicile familial alors que certaines rumeurs avaient confirmé aux membres de sa famille qu’il serait détenu dans les locaux du Commissariat provincial de la police. Et depuis lors, aucune nouvelle de lui. Serait-il en vie ou détenu quelque part ? Difficile à dire. Mais toujours est-il que sa famille a décidé d’en parler à scooprdc.net pour que ce média en fasse large écho, ainsi éviter à son fils le triste sort de ceux qui s’étaient opposé au régime sortant en RDC.

Selon le récit de sa famille tel que relaté au média en ligne, Jeancy Chickitele était comme tous les autre militants de l’ECIDE déployés sur le terrain, sorti le matin du 16 septembre pour lancer des tracts, en prévision du meeting de l’opposition prévu le 19 septembre à la place ‘’sainte Thérèse’’ en banlieue à Kinshasa. Appréhendé par la police qui avait reçu instruction de ne permettre aucun déploiement de militants de l’opposition sur la place publique, ce jeune homme sera interpellé avec certains de ses camarades et conduit au Commissariat provincial de Kinshasa. Ce sont ses pleurs en langue de son village qui feront en sorte qu’un policier de la même contrée que lui, le fasse échapper de ce lieu de supplice.

A ce jour, sa famille qui a dans l’entre-temps déménagée, ne veut plus accorder d’interviews au risque d’être prise elle-même pour cible, par ceux-là qui veulent effacer de traces de leur forfait. Mais d’après d’autres bruits parvenus à la famille, après don exfiltration, le jeune homme, peur bleue dans le ventre après les tortures subies dans le geôle de la police, se serait dirigé vers le Kasaï central, qui quelques temps après a sombré dans les violences de la milice Kamwina Nsapu. Suite à cette révélation, un frère de Jeancy a été envoyé dans le Kasaï pour se renseigner sur la destination ou mieux le sort qu’aurait subi Chickitele Tshibangu après les événements tragique du Kasaï, mais aucune piste n’aurait permis qu’il soit formellement indiqué sur ce qui serait advenu au pauvre garçon.

Voilà pourquoi ce cri de détresse de la famille de Jeancy Chickitele Tshibangu résonne, pour que justice soit faite afin de retrouver si pas ce jeune homme, au moins ce qu’il en reste de lui.

pulvinar id adipiscing felis tempus ultricies velit, nec luctus Aenean eleifend