Tapez pour rechercher

Société

Conflit de baux dû à l’état d’urgence sanitaire : la NOGEC se propose facilitateur !

Img 20200728 141544

Par Ben Lévi.

Le regroupement politique Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo (NOGEC) a, par un communiqué rendu public, jeudi 30 juillet dernier, pris l’engagement de mener une action administrative et judiciaire auprès des autorités compétentes pour faire constater le cas de force majeure due du Covid-19. Ceci, afin de trouver une issue favorable, qui puisse satisfaire les locataires et les bailleurs en conflit sur le paiement des loyers des mois au cours desquels l’autorité urbaine avait confiné la commune de la Gombe.

En effet, d’après Constant Mutamba, sa plate-forme a été saisie par certains locataires exploitant des activités commerciales et professionnelles dans la commune de la Gombe, au sujet de conflits qui les opposent à leurs bailleurs respectifs, sur le paiement des loyers des mois inclus pendant la période de confinement d’abord de la Gombe, suivi de la fermeture et/ou réduction sensible de plusieurs activités et déplacement à travers la ville-province de Kinshasa. Étant donné qu’il s’agit d’un réel problème de société, affirme le président de NOGEC, qui touche bon nombre d’opérateurs économiques, commerçants et professionnels, sa plate-forme est disposée à recevoir à titre gratuit, les dossiers des locataires se trouvant dans la même situation.

Sur ce, il promet qu’une action administrative et judiciaire sera menée auprès des autorités, pour des raisons évoquées ci-haut. Et pour cela, la NOGEC met à la disposition de la population un numéro de téléphone par lequel, elle peut être contactée : +243 81 30 32 749.

Il faudrait rappeler qu’à la suite de la décision prise par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi de déclarer l’état d’urgence sanitaire en RDC en mi-mars, il s’en est suivi une série de mesures prises, certaines par le gouvernement central, d’autres par les gouvernements provinciaux dans le sens d’alléger la charge de parents, à la suite de la baisse des activités économiques. Ainsi, le ministre de l’urbanisme et habitat avait en son temps publié un communiqué demandant aux bailleurs d’être tolérants dans le retard ou le non-paiement de loyers de leurs locataires et de ne pas les déguerpir pendant toute la période de confinement. C’est cette situation qui est à la base dudit conflit, étant donné que certains bailleurs ne vivent que de la rente ces loyers.

Mais ce qui est vrai, Constant Mutamba aura du pain sur la planche.

et, in Donec non dolor tempus Phasellus commodo leo felis