Tapez pour rechercher

Politique

RDC-Gouvernement : les fleurs de Ilunkamba à Mpanda !

Img 20200204 Wa0366

Par Owandi.

Lors de sa prise des fonctions à la tête du Ministère de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique, José Mpanda avait promis d’y laisser des bonnes empreintes. Les actes qu’il pose depuis septembre 2019 manifestent cette volonté déterminante de booster ce ministère jadis considéré comme le moindre et sans beaucoup d’importance alors que par sa transversalité il est le socle de tout développement dans un pays.

Après les félicitations de Néhémie Mwalanya, coordonnateur du Front Commun pour le Congo (FCC), plateforme politique pour le compte de laquelle José Mpanda est au gouvernement, lui adressées pour des nombreuses actions menées avec les scientifiques congolais dans la lutte contre la Covid-19, c’est le tour du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba de lui adresser aussi ses félicitations au sujet du «Manuel des Procédures de la Traçabilité des Produits Miniers d’Exportation».

«Son Excellence (NDLR : monsieur le premier ministre) vous félicite pour avoir résolu le conflit de compétences entre le CNPRI et le CGEA dans l’intérêt de la sécurité sanitaire de notre population. Il vous encourage à appliquer désormais rigoureusement le Manuel des Procédures de Traçabilité», peut-on lire dans la correspondance de François Kabuya, directeur de cabinet du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, adressée à José Mpanda le 28 juillet dernier.

En effet, le CNPRI (Comité National de Protection contre les Rayonnements Ionisants) et le CGEA (Commissariat Général à l’Energie Atomique) sont deux centres de recherche relevant du Ministère de la Recherche Scientifique et Innovation Technique. Mais à son arrivée à ce ministère, José Mpanda avait trouvé un conflit des compétences entre les deux. Le CGEA accusait le CNPRI créé après lui de marcher sur ses plate-bandes. Ce conflit qui avait trop perduré, a trouvé une solution sous José Mpanda qui a circonscrit après analyse des cahiers de charge de ces structures, la limite des compétences de chacune.

Il faut dire que selon sa feuille de route de 2020 et ce, dans la vision du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi et sous l’impulsion du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, José Mpanda est parvenu à obtenir du Gouvernement l’accord pour le démarrage du réacteur Trico II du CGEA-CRENK en arrêt depuis plus de vingt ans. Et pour le CPRI, il vient d’obtenir auprès de son collègue de la santé la signature du protocole de collaboration sur les pratiques et activités médicales utilisant des sources de rayonnements ionisants dont l’arrêté interministériel de 2018 souffrait d’exécution. Le CNPRI pourra désormais bénéficier d’une contrepartie en numéraire pour toutes les prestations fournies aux formations médicales utilisant les sources de rayonnements ionisants avec une rétrocession de 15% des recettes réalisées au Ministère de la Santé.

ut mattis nunc Curabitur ut vulputate, venenatis,