Tapez pour rechercher

Société

Sankuru : la population de Lubefu dénonce le recrutement sélectif à l’APLC !

Province Du Sankuru

Par Dorcas Nzumea.

Dans une pétition adressée à Joseph Mukumadi, Gouverneur de la province du Sankuru le 27 juillet 2020, la population du Lubefu dénonce le comportement anticonstitutionnel et préjudiciable de la direction Provinciale de l’Agence Présidentielle de Prévention et Lutte contre la Corruption (APLC), au sujet du mode de recrutement des agents.

«Nous ne sommes pas contre la personne du Directeur Provincial, mais nous sommes contre le système, le mode de recrutement adopté. Nous disons non à l’anarchie, non à la dictature. Nous soutenons à 100% les actions du Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo», peut-on lire dans cette pétition.  .

Selon les contestataires, le directeur Provincial de l’APLC, résidant à Wembo-Nyama et dont sa nomination l’a trouvé à Wembo-Nyama, avait procédé au recrutement des agents presque à 100% de Wembo-Nyama au détriment de toute la province du Sankuru. Ce qui fait que la majorité de la population est plongée dans l’embarras et se pose plusieurs questions quant à ce.

«Pour répondre à la question de savoir pourquoi le directeur provincial a préconisé passer en famille à WemboNyama le concours de recrutement à l’insu presque de toute la population du Sankuru, le directeur provincial répond en public lors de son meeting que suivant les instructions en sa disposition, un autochtone ne peut pas travailler dans son territoire d’origine. C’est pourquoi il a organisé le concours à Wembo-Nyama. Mais ceux recrutés à Wembo-Nyama, où ont-ils passé leur concours ?», révèlent et s’interrogent les contestateurs en signifiant au directeur provincial de l’APLC que Wembo-Nyama n’est pas le réservoir des chômeurs du Sankuru ou des intellectuels du Sankuru, encore moins Wembonyama n’est un village cosmopolite, un point de repère pour représenter le Sankuru.

consectetur felis quis massa eget Sed ultricies risus