Tapez pour rechercher

Economie

Kasaï central : la FEC menace d’exposer le gouvernement provincial à l’opprobre de la population s’il ne dit pas la vérité ! 

Jean Assaka

Par Espoir Séraphin Tshitenge.

Le président provincial de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) au Kasaï Central ne désarme pas au sujet de l’argent de la taxe conventionnelle détourné, soutient-il mordicus. Jean Assaka Tchombe menace d’exposer le gouvernement provincial à l’oppobre de la population s’il ne dit pas la vérité.

Il l’a dit au cours d’un entretien accordé dimanche 26 juillet dernier à Scooprdc.net. Jean Assaka a été reçu par le gouverneur intérimaire Ambroise Kamukuny Mukinayi la semaine dernière et tous deux ont échangé sur plusieurs points dont le détournement des fonds collectés pour la taxe conventionnelle destinée à la reconstruction de la province (lire l’article de scooprdc.net : «Soupçon de détournement de plus de 600.000USD de la taxe conventionnelle au Kasaï central : Jean Assaka accuse  Martin Kabuya»).

Lors de cet entretien, l’autorité provinciale a demandé à la FEC de suspendre toutes les actions prévues avant le 30 juillet 2020.

«Nous avons échangé sur les questions de l’heure, sur l’économie de notre province et aussi sur le détournement des fonds collectés de la taxe conventionnelle pour la reconstruction de la province. Le gouverneur a.i nous a garanti de sa bonne foi et il nous a demandé de suspendre toutes les actions que nous avions entreprises au niveau de la FEC et d’attendre jusqu’au jeudi pour qu’il puisse nous donner le rapport complet sur ces fonds», a confirmé Jean Assaka Tchombe au média en ligne.

Et d’ajouter : «si ce délai donné par le gouverneur est pour faire un montage des chiffres, le gouvernement provincial sera bloqué car la FEC détient toutes les preuves du détournement».

Par ailleurs, le FEC invite le gouvernement provincial à dire la vérité à la population pour ne pas la pousser à utiliser les actions de grandes envergures.

Pour rappel, la Fédération des Entreprises du Congo avait dénoncé un détournement de plus de 600.000$ générés par la taxe conventionnelle pour la reconstruction de la province. Cet argent qui était déposé à la Raw Bank a disparu du compte bancaire. Face à cette accusation, le gouverneur déchu Martin Kabuya mis en cause, avait déclaré à scooprdc.net que «la déclaration sans fondement de Assaka était contestée par la FENAPEC (NDLR : La Fédération Nationale des Petites et Moyennes Entreprises du Congo) et la COPEMECO (NDLR : Confédération des Petites et Moyennes Entreprises)».

quis quis, mattis felis Curabitur odio libero