Tapez pour rechercher

Société

Société : conflits champêtres entre deux villages de Demba et Mweka !

Demba

Par Espoir Séraphin Tshitenge.

Le torchon ne cesse de brûler entre les populations du village Kalundu, groupement de Bakuantamba et celles du village Dengamongo du groupement Muange. Le Gouverneur intérimaire du Kasaï Central, Ambroise Kamukuny, se dit préoccupé par ces nouveaux conflits champêtres qui renaissent entre les deux villages de deux territoires de Demba (Kasai central) et Mueka (Kasai) qui ont fait 7 blessés graves ramenés à l’hôpital général de référence de Benaleka et 4 internés au centre de santé de Kalundu.

Selon les précisions données par le chef de l’exécutif provincial du Kasaï Central, la situation sécuritaire est présentement calme, les membres du conseil territorial de sécurité ont été dépêchés afin que le pire n’arrive. Aucune perte en vie humaine enregistrée jusque-là.

Jusque mercredi 23 juillet dans la nuit à Bakuantamba, la délégation a enregistré 6 personnes grièvement blessées, 10 méchamment torturées, une fille de 16 ans et une femme mariée violées ; tous admis au centre de santé de Bena Milombe.

L’autorité provinciale suggère la descente imminente de l’équipe de l’Institut National Géographique afin de fixer les limites entre les territoires de Mueka et Demba qui opposent ces deux peuples il y a des jours.

Aux dernières nouvelles, la nuit de jeudi à vendredi, les habitants de la localité Kalundu du Groupement de Bakuantamba ont fui leur village pour se réfugier dans les localités voisines de Dishanga et Tshiluilu du Groupement de Bena Diulu à cause de l’alerte d’une possible attaque des Kuba vers 4 heures du matin, renseigne les sources sur place.

neque. ut ante. Lorem facilisis Curabitur consequat. felis ultricies dapibus porta.