Tapez pour rechercher

Politique

Marche du FCC : aussi une démonstration de force !

Marche Fcc

Par Dorcas Nzumea.

Tel qu’annoncé, C’est ce jeudi 23 juillet qu’a lieu dans la ville de Kinshasa la marche du Front Commun pour le Congo (FCC). Des milliers des personnes ainsi que quelques hauts cadres des partis politiques membres de cette plateforme   y prennent part, dont notamment Emmanuel Ramazani shadary, Adolphe Lumanu, She Okitundu et Kikaya Bin Karubi, Ferdinand Kambere. Les manifestants ont quitté la 1ere rue pour se diriger au Palais du peuple.

Pour Ferdinand Kambere Kalumbi, l’un des secrétaires généraux adjoints du Parti du peuple pour la Reconstruction et la Démocratie(PPRD), cette marche n’a autre mobile que de soutenir les Institutions, la démocratie en RDC. « Lorsque les sièges des institutions sont violés à tout moment, lorsqu’au sein même des institutions nous sentons une sorte de dictature qui est en train de renaître contre un partenaire, à ce moment-là nous disons non, trop c’est trop.  Ils veulent dire que la majorité parlementaire n’existe pas, qu’ils ont la majorité de la rue ? Nous leur avions dit que personne n’a le monopole de la rue. Nous avons la majorité parlementaire et nous devons la protéger », a-t-il déclaré.

Marche Fcc 1

Et d’ajouter : « Aujourd’hui c’est que la population attend de nous ce que nous rencontrions ses préoccupations par rapport au coût de la vie : le taux du dollar, la gestion de la riposte Covid-19, le social et autres. Mais nous ne concevons pas ce qui est en train d’être créé au sommet de l’Etat, où on voit qu’on veut ignorer le pouvoir du premier ministre qui est le chef du gouvernement et l’émanation du parlement. Le FCC est dans la rue pour dire non à la dictature. Nous devons respecter la démocratie. Le cadre de concertation existe mais nous avons l’impression qu’il y en a qui ne veulent pas le valoriser. Voilà pourquoi c’est toute la population qui dit non à la nouvelle dictature qui s’installe dans notre pays ».

Pour rappel, cette marche de soutien aux Institutions initiée par le FCC avait été reportée à deux reprises à cause de l’état d’urgence sanitaire décrété par le chef de l’Etat. Après la levée de cette mesure le 21 juillet dernier, les membres de cette plateforme chère à Joseph Kabila ont réitéré leur volonté d’être dans la rue ce jeudi 23 juillet pour non seulement soutenir les Institutions et la Constitution mais aussi et surtout apporter leur appui à l’un des leurs, en l’occurrence, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, Chef du Gouvernement, promouvoir et défendre l’unité et la cohésion nationale et enfin  exprimer leur solidarité avec le peuple congolais qui souffre non seulement de la pandémie du Covid-19 mais aussi d’une inflation galopante et persistante, de l’insécurité dans sa partie Est.

elementum ut consectetur efficitur. dictum felis massa eget lectus