Tapez pour rechercher

Actualité

Justice : André Lite visite la prison de Ndolo

André Lite à Ndolo

Par Ngababa

Ayant en sa charge la promotion et le strict respect des droits de l’homme, le Ministre des Droits Humains, André Lite, a entamé ce mercredi 22 juillet une tournée de travail qui le conduira tour à tour dans différentes maisons carcérales, ceci en vue de se rendre compte personnellement des conditions d’incarcération des compatriotes en conflit avec la loi ainsi que de leur santé en cette période cruciale où la pandémie de covid-19 décime des milliers de personnes à travers le monde. La première étape ce mercredi était la prison militaire de Ndolo, étape bien choisie compte tenu de la mauvaise réputation que s’est déjà tapée cette maison de pénitence et la grandeur de la mission que s’assigne le patron des Droits humains en RDC.

André Lite à Ndolo 2

Le commandant de la prison de Ndolo, le Colonel Flory MANGA, qui recevait le ministre lui a fait part des difficultés de divers ordres auxquelles est confrontée la prison. Ayant pris connaissance des réalités de cette prison, le ministre Lite a déclaré : « Ceux qui sont en prison ont plus besoin d’une réelle attention de la part du pouvoir public par rapport aux droits qui sont les leurs ; c’est pour cette raison que nous avons décidé ce jour de venir à Ndolo, très prochainement ça sera à Makala, comme on l’a fait d’ailleurs pour bien d’autres prisons à travers le pays. Ça nous permet le moment venu de nous adresser au gouvernement de la république par rapport à un certain nombre de préoccupations et de doléances qui nous ont été adressées dans le but d’améliorer davantage les conditions carcérales dans la prison militaire de Ndolo ».

Il est vrai que le monitoring de la situation détaillée sur les droits fondamentaux passe par un travail de fond sur le terrain ; et le Ministre Lite l’a si bien compris et a choisi le moment propice pour ce faire car le Gouvernement de la république tient à l’amélioration des conditions carcérales.

sed Donec tempus luctus amet, odio