Tapez pour rechercher

Société

Journée mondiale de la population : il ne peut y avoir un développement durable en RDC sans la prise en compte des dynamiques populationnelles pour la pérennisation de politiques structurantes (Elysée Munembwe)

Elysée Munembwe 2

Par Dorcas Nzumea.

Le 11 Juillet de chaque année, le monde entier célèbre la Journée Mondiale de la Population. En marge de cette journée, la vice-ministre, ministre du plan, Elysée Munembwe Tamukumwe a lancé un appel à tous les acteurs de développement afin d’investir dans la lutte contre la mortalité maternelle, la promotion de la Planification Familiale, la prévention et la lutte contre les violences basées sur le genre ainsi que l’amélioration du Système Statistique National en République Démocratique du Congo.

Axée sur le thème « Faire des arrêts sur la Covid-19 : Comment préserver la santé et les droits des femmes et des filles durant cette période de COVID 19 » , cette journée offre l’opportunité de sensibiliser l’opinion autour de la vulnérabilité et des besoins auxquels sont exposées les femmes et les filles en matière de santé sexuelle en cette période pandémique. A en croire la patronne du Plan, le choix de ce thème a été dicté par le fait que la crise provoquée par le Coronavirus a fait des ravages dans le monde entier.

« Mais tout le monde n’est pas touché de la même manière. Les femmes, qui représentent la plus grande partie des agents de santé de première ligne, par exemple, sont plus exposées à cette pandémie que d’autres catégories. Partout ailleurs, les chaînes d’approvisionnement sont perturbées, ce qui affecte la disponibilité des contraceptifs et accroît le risque de grossesse non désirée. Alors que les pays sont bloqués et que les systèmes de santé ont du mal à faire face à cette nouvelle donne, les services de santé sexuelle et reproductive sont mis à l’écart et la violence sexuelle et basée sur le genre est en pleine progression», a-t-elle souligné.

Pour la ministre du Plan, la célébration de la Journée Mondiale de la Population revêt un intérêt particulier pour la RDC qui fait face aux défis majeurs liés aux questions de population et développement, entre autres, la forte fécondité au niveau national, la précocité de la fécondité, une mortalité maternelle toujours très élevée, une violence sexuelle encore très courante ainsi que l’absence de données fiables pour la planification du développement .

Ces défis n’étant pas insurmontables, elle a ainsi appelé le gouvernement à s’engager urgemment et avec détermination sur une trajectoire de développement durable pour tous car, dit-elle, il ne peut y avoir un développement durable en RDC sans la prise en compte des dynamiques populationnelles pour la pérennisation de politiques structurantes comme la gratuité de l’enseignement de base, la couverture sanitaire universelle, l’élimination de la faim.

“C’est pour cela que nous renouvelons l’engagement pris par Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO pour la réalisation du 2me Recensement Général de la Population et de l’Habitat et nous faisons appel aux Partenaires Techniques et Financiers pour appuyer ce projet structurant. Il s’agit d’une question vitale de développement, de sécurité et de gouvernance”, a affirmé le numéro du Plan.

Au cours de son adresse, Elysée Munembwe a également annoncé la mise sur pied d’un Programme Multisectoriel d’Urgence d’Atténuation des Impacts de la Covid-19 (PMUAIC-19 en sigle) par le Gouvernement. ce programme vient atténuer les effets de la Covid-19 sur l’économie de la RDC et les conditions de vie de la population. il vient également renforcer le Plan National Stratégique de Développement ( PNSDC) dont le premier quinquennat couvre la période 2019-2023 avec comme vision de devenir un pays à revenu intermédiaire d’ici 2030, un pays émergent à l’horizon 2040 et développé en 2050.

Il sied de rappeler que depuis 1990, l’Assemblée Générale des Nations Unies avait décidé de pérenniser la journée mondiale de la population en souvenir du 11 Juillet 1987, année durant laquelle la population mondiale a franchi le cap de 5 milliards d’habitants. et depuis ce jour , les pays membres de l’ONU célèbrent cette journée autour des problème émergents de population et développement afin de sensibiliser davantage les Nations aux interrelations population, développement et environnement et de réfléchir sur différents aspects de l’évolution démographique de notre planète.

eget Aliquam vel, venenatis, dolor sed Curabitur Praesent dolor. efficitur. Donec