Tapez pour rechercher

Actualité

La condamnation de Joseph Boyoko Lokondo à 6 mois avec sursis : André Lite déplore un jugement inique !

André Lite 1

Par Owandi.

Condamné à six mois de servitude pénale avec sursis par la Cour d’appel de Mbandaka, l’activiste du mouvement citoyen «Vigilance citoyenne et de génération consciente, Joseph Boyoko Lokondo, a quitté la prison de Mbandaka, mercredi 08 juillet 2020, où il a passé près de six mois. Au premier degré, ce jeune traduit devant la justice par le gouverneur de province Bobo Boloko, était condamné à 13 mois de prison ferme.

Ce jugement de la Cour d’appel bien qu’allégeant, n’a pas laissé indifférent le ministre des droits humains, André Lite. «Rien ne justifie cette condamnation. Si ce n’est que l’incapacité pour son auteur (juge) de s’affranchir du bourreau (gouverneur) de ce garçon. C’est triste pour notre pays. Les congolais n’ont que faire de cette catégorie de juges contre lesquels le Conseil Supérieur de la Magistrature doit sévir. Autrement, il ne sera jamais possible de garantir les droits fondamentaux en RDC», a-t-il déclaré à Scooprdc.net.

Joseph Boyoko Lokondo

En effet, c’est depuis le 20 janvier dernier que Joseph Boyoko Lokondo a été arrêté et emprisonné pour avoir décrié publiquement lors d’une tribune populaire l’incompétence du gouverneur de l’Equateur et exigé sa destitution. Ce qui a poussé le gouverneur Bobo Boloko à le malmaner et lui mener la vie dure. Comportement que le ministre André Lite dénonce dans un Etat qui se veut de droit. Sa conviction d’avocat lui fait croire que les juges se sont laissés influencer par la volonté d’une personne que celle du droit.

Pour sa part, le condamné Joseph Boyoko Lokondo a promis d’user de tous les moyens possibles pour faire annuler ce jugement qui vient salir injustement son casier judiciaire.

efficitur. odio Aenean dictum libero quis,