Tapez pour rechercher

Slider
Actualité

Immixtion dans la guéguerre politique à la Tshopo : le général Jonas Kanakange Kapela châtié !

Général Jonas

Par Nzakomba.

C’est par un télégramme d’extrême urgence du 26 juin, que le commissaire général de la police nationale congolaise (PNC), Dieudonné Amuli dit Vieux Pangolin, a rappelé, toute affaire cessante pour consultation à Kinshasa, le commissaire provincial de la Tshopo, le général Jonas Kanakange Kapela. Raison du rappel, son immixtion dans les affaires politiques de la province alors que la police est apolitique.

En effet, après le vote de la motion de censure contre le gouverneur de la Tshopo, le commissaire provincial de la police s’est donné le luxe de passer à la télévision nationale livrer un message au nom du Conseil de sécurité provincial assorti de menaces contre la population. Sa hiérarchie surprise de cet attitude s’est trouvée dans l’obligation de le rappeler à Kinshasa.

« Pangolin » reproche à son homme à Kisangani de s’être comporté en rapporteur de ce comité de sécurité provincial et de s’être permis de commenter et interpréter les résultats qui ont sanctionnés le vote de l’Assemblée provinciale. Alors que la police est sensée être apolitique, le commissaire provincial a été apparemment abusé par les politiciens, faisant de lui un épouvantail aux yeux de la population, qui semble t-il, en a assez du gouverneur.

Ainsi, le télégramme de Kinshasa somme le numéro 1 de la police de la Tshopo de s’exécuter dès réception dudit télégramme. Or, connaissant les habitudes de services de sécurité, il est fort probable que le commissaire provincial soit mis sous le « manguier » (Expression ésotérique qui veut dire: sans fonction).

eleifend risus sem, elit. ultricies sit odio Phasellus dictum ut