Tapez pour rechercher

Slider
Politique

Crise institutionnelle en RDC : l’ECC prône la voie de la sagesse !

Bokundoa André 787x443

Par Ben Lévi.

Le Président National et Représentant Légal de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), le Révérend Dr. André Bokundoa-bo-Likabe vient de publier un communiqué de presse ce dimanche 28 juin, dans lequel il fait constater une opposition institutionnelle qui ronge l’appareil étatique. Il en appelle au calme, et surtout au respect du principe de séparation du pouvoir, inscrit dans la loi fondamentale.

Le communiqué de l’Eglise du Christ au Congo mentionne que la source de ce conflit part de l’éviction du 1er vice-président UDPS de l’Assemblée nationale et qui a atteint son point culminant par l’arrestation du vice-premier ministre, ministre de la justice. Sur cette liste, le président de l’ECC ajoute les difficultés dans le choix d’un nouveau candidat président de la CENI, le dépôt de propositions des trois lois contestées par la rue avec point culminant l’interpellation du Vice-premier ministre, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux par le Procureur général près la Cour de Cassation relativement aux susdites propositions de loi. A cela, s’ajoute la persistance des tueries dans l’ensemble du pays et particulièrement à l’Est, suite à la recrudescence de l’insécurité.

Pour l’ECC, ces faits graves, associés à la misère de la population et à la crise sanitaire ne font que plonger le pays dans une incertitude du lendemain. D’où, condamne-t-elle les tueries venues de toute part, et l’intolérance politique advenue lors de récentes manifestations dans certaines villes de la RDC, dont Kinshasa et Lubumbashi. Dans ce même communiqué, le pasteur André Bokundoa appelle les politiques à la retenue, suite à l’escalade verbale observée dans le chef des acteurs des institutions et préconise le consensus.

Quant à la population, l’église protestante salue sa clairvoyance sur des faits qui touchent au vivre ensemble des congolais, tout en l’exhortant de privilégier les moyens démocratiques de revendication reconnus par la Constitution, gage de stabilité, développement et enracinement de l’Etat de droit voulu par tous.

Ainsi, par rapport à toute cette situation, le Président National de l’Eglise du Christ au Congo promet de s’adresser prochainement à la Nation pour proposer des pistes de solution à la crise qui se prolifère et risque de replonger le pays dans le chaos.

porta. consequat. id, fringilla dictum luctus massa ut