Tapez pour rechercher

Slider
Economie

Refus de consommation du billet de 5000FC à Kinshasa : l’insuffisance communicationnelle de la BCC à la base

5000fc

Par Ginno Lungabu.

C’est depuis au moins deux mois que la Banque Centrale du Congo (BCC) a réinjecté les billets de 5000FC sur le marché kinois alors qu’ils étaient retirés il y a trois ans de la circulation à cause de la contrefaçon. Ces billets qui sont acceptés facilement par les brassicoles et autres pétroliers ainsi que des supermarchés, rencontrent cependant une résistance chez les petits vendeurs. Et tous les fonctionnaires payés avec ces coupures de francs congolais ont du mal à les écouler dans des petites transactions et surtout au marché.

En effet, les vendeurs à la sauvette communément appelés ‘’challeurs’’, les mamans vendeuses des légumes, de la farine, des braises et autres, refusent d’accepter ces billets qu’ils n’ont pas vu circuler depuis trois ans mais qui rentrent avec force. Interrogés par Scooprdc.net, la plupart déclare qu’ils ne sont pas informés de la réinjection de ces billets de 5000FC sur le marché de consommation.

Sans aucune intention de leur donner raison, Scooprdc.net estime tout de même qu’ils n’ont pas du tout tort. La communication de la Banque Centrale du Congo (BCC) quant au retour sur le marché kinois de ces billets de 5000FC a été totalement insuffisante dans tous les médias (radios, télévisions, médias en lignes, voire réseaux sociaux).

Au lieu de menacer les consommateurs comme fait dans son communiqué du 9 avril dernier, la BCC devra intensifier la campagne de sensibilisation à travers tous les médias pour une bonne adhésion et ce n’est pas l’argent qui lui manque.

diam ut odio Aenean porta. venenatis,