RDC : 46 ONG invitent le gouvernement à renforcer les mesures sécuritaires autour de Parc national de Virunga

Par Goka (correspondance particulière).


46 organisations de la société civile de défense et de promotion des droits de l’homme et de sauvegarde de l’environnement,  des  jeunes, des mouvements citoyens et des organisations féminines affirment, dans une déclaration, être « consternées par les atrocités, tueries et embuscades à répétition par les groupes armés à l’encontre des éco-gardes et convois de civils à l’intérieur de parc national de Virunga », au Nord-Kivu. Et L’attaque menée le 24 avril 2020 contre le convoi de civils et des gardes dans ce patrimoine mondial, a attiré leur attention.

Dans leur document de déclaration du 7 juin dernier, les organisations signataires exhortent le gouvernement de la RDC à diligenter une enquête sérieuse, afin de faire la lumière sur les attaques à répétition et les embuscades devenues une pratique courante au Parc national de Virunga. À cause des attaques, ces organisations estiment que les efforts en cours de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) ne semblent plus être à la taille des défis auxquels est confronté le parc.

Ce sont la production du  charbon de bois, le braconnage des grands mammifères dont Hippopotame, la pêche illicite et la destruction du couloir écologique à la côte Ouest du Lac Edouard. Pour les signataires, la présence des groupes armés et l’envahissement du Parc national de Virunga par des croiseurs clandestins des minerais et des agriculteurs illégaux seraient a la base de cette situation dans laquelle les gouvernements central et provincial doivent s’impliquer pour mettre fin à cette situation.

Les attaques à répétition au Parc national de Virunga a été à la base de la suspension des activités touristiques pendant la période allant de mai 2018 à janvier 2019 à la suite de l’enlèvement, sur place, de deux ressortissants britanniques et la mort d’une éco-garde âgée d’une vingtaine d’années, signalent ces organisations.

C’est en février 2019  que le Parc  national de Virunga a rouvert ses portes aux touristes, avant de les  refermer à nouveau le 19 mars 2020,  suite à la pandémie de Coronavirus (COVID-19).

Vivement une enquête indépendante

Parc De Virunga

Dans leur déclaration, les organisations signataires invitent le gouvernement central de la RDC à diligenter une enquête indépendante dans la région pour informer lʼopinion nationale, régionale et internationale des origines des attaques à répétition que subit le Parc national de Virunga et ses environs, afin d’identifier les auteurs des différents crimes, surtout celui  du 24 avril 2020.

Le gouvernement central est appelé a renforcer les mesures sécuritaires au Parc national de Virunga et déférer les auteurs dune s crimes devant les instances judiciaires compétentes. Il doit aussi mettre en application différentes lois en vigueur au profit de la protection et de la sauvegarde de ses écosystèmes.

Organiser le dialogue national sur la question de la gouvernance et pacification des aires protégées

Le gouvernement central est prié d’organiser un dialogue national sur la question de la gouvernance et de la pacification des aires protégées, y compris le parc de Virunga et renforcer les mesures de stabilité, la sécurité autour du Parc et, particulièrement, dans les territoires de Masisi, Nyiragongo, Rutshuru, Lubero et de Beni.

« Le gouvernement doit, en outre,  renforcer la coopération régionale dans la perspective d’encourager le contrôle transfrontalier, la  lutte contre la circulation illicite des armes légères et de petits calibres afin de réduire les effets négatifs sur les écosystèmes du Parc national de  Virunga, mutualiser les efforts favorables au renforcement de la sécurité au sein du parc, à la gestion durable des écosystèmes du parc et au renforcement de la cohabitation pacifique entre le parc et les communautés et peuples autochtones riverains », recommandent les organisations signataires.

Elles invitent Kinshasa à renforcer la sécurité autour du Parc national de Virunga afin de mettre fin aux attaques et aux embuscades à répétition.

Ont signé cette déclaration, Feso, Corap, Forum citoyen, Michèe, Rnd, Rrn , Il est temps, Lucha, International River, Casc, Réseau Creffc, Uecn, Creddho, Cadimr, Asojed, Idpe, Adepe, I.D.P.E, Idel, Sofflco et CFledd…

À ne pas rater

Face à la fausse alerte d’éruption du volcan Nyirangongo, l’OVG rassure : Il n’y a pas de menace ni aujourd’hui, ni demain !

Un article paru, ce mardi 13 octobre dans le magazine américain Science Mag, alerte sur les risques imminents d’éruption que présente ce jour le...

MRSIT : après plus de 10 ans de léthargie, José Mpanda fait renaître l’INERA

Par Ginno Lungabu.Les agents de l’Institut National pour l’Etude et la Recherche Agronomique (INERA) vont bientôt s’adonner activement aux activités qui sont les leurs...

RDC-Environnement : « …Claude Nyamugabo est un prédateur de l’environnement… » (Cyprien Yahuma)

Par Nzakomba.Blâmé par le premier ministre il y a peu pour des graves accusations faisant état de son implication dans la violation du moratoire sur...

Environnement : La RDC signe une convention avec la France  pour la gestion durable  des forêts 

Par Glody Luedi.L'ambassade de France a servi de cadre ce mercredi 14 juillet, à la RDC et à la République française pour  signer une...

RDC-Environnement : les magouilles de Nyamugabo mises à nu !

Par Nzakomba.Il y a presque deux mois que Scooprdc.net révélait les tripatouillages du moratoire de 2005 sur le code forestier par l'actuel ministre de l'environnement Claude Nyamugabo...

À la une

Construction d’une station service à Banunu-Matete : l’hôtel de ville donne raison à Raphaël Kibuka et aux Matetois en suspendant les travaux !

Dans une correspondance datée du 30 novembre dernier, le député national Raphaël Kibuka avait informé le gouverneur Gentiny Ngobila de son intention d’organiser un...

Economie : Heineken made in DRC déjà sur le marché !

A quelque chose malheur est bon, diront les consommateurs de la bière Heineken avec la maladie de Covid-19 malgré ses conséquences, non seulement en...

Conséquence de l’arrêt du Conseil d’Etat : Yuma veut radier Kasembo de la FEC !

Par Robert Nzinga Nzita (correspondance particulière)L' affrontement entre Dieudonné Kasembo, patron de Gécotrans et candidat à la présidence de la Fédération des Entreprises du Congo...

Sud-Ubangi : le gouverneur J.C Mabenze vole au secours de victimes des atrocités survenues à son absence

Absent de sa province pour répondre à l'invitation du Chef de l'État Félix Tshisekedi, le gouverneur Jean-Claude Mabenze est rentré mercredi 2 novembre à...

Crise à l’Université officielle de Bukavu : Thomas Luhaka interpellé !

Par une décision rendue publique le lundi 23 novembre, le recteur de l'Université officielle de Bukavu (UOB), le Professeur ordinaire Muhigwa Bahananga Jean-Berchmans, a suspendu 4...