Tapez pour rechercher

Slider
Economie

Infrastructures aéroportuaires : voici à quoi ressemble l’aérogare de Lisala au XXIième siècle !

Aérogare De Lisala

Par Nzakomba.

11 ans après que la taxe aéroportuaire go-pass a été instituée en RDC, les aéroports et aérodromes de la RDC laissent à désirer, au point que certains d’entre eux ressemblent à des hangars misérables à l’instar de l’aérogare de la ville de Lisala, chef-lieu de la province de la Mongala (photo ci-haut).

Cet aspect misérable des aéroports et aérodromes de la RDC révolte tous ceux qui ont toujours payé le go-pass avant chaque voyage par avion à l’intérieur ou à l’extérieur. La vétusté d’une part, et l’obsolescence des équipements d’autre part, l’opinion est en droit de savoir où passe l’argent de go-pass, depuis tout ce temps. Surtout que la Direction Générale de la RVA a révélé que les recettes réalisées mensuellement sont d’au moins 10 millions USD (Lire l’article de Scooprdc.net : «Megestion de la RVA : le DG Abdallah Bilenge s’accuse-t-il ?»).

Un agent de la Régie des Voies Aériennes (RVA) contacté par Scooprdc.net affirme au média en ligne, qu’avec l’argent produit par cette taxe « go-pass », si il y avait du sérieux au niveau des gestionnaires de la RVA, la RDC pourrait construire ou aménager chaque année un aéroport national, et construire des aéroports dans les nouvelles provinces qui n’ont que des aérodromes vieux d’il y a plus de soixante-dix ans. L’image de l’aérogare de Lisala (Mongala) ci-haut en dit beaucoup et devra interpeller les décideurs politiques.

A l’instar de l’aérogare de Lisala, beaucoup de provinces de la RDC connaissent la même réalité, pourtant, les passagers en partance ou en provenance de ces provinces paient le go-pass. Même l’aéroport international de Ndjili fait aussi la honte avec son seul Gate alors que beaucoup d’aéroports de pays africains, pour ne pas aller loin en Europe, comptent plusieurs Gates (OR Tambo à Johannesburg avec plus de 20 Gates, Aéroport d’Entebbe avec plus de 5 Gates, Aéroport de Mayamaya à Brazzaville avec 5 Gates…). Et tous les décideurs congolais qui voyagent, voient bien tout ça mais ne font rien. Ils savent seulement volatiliser des millions de USD. Mdr !

eleifend Lorem Aenean ut consequat. ipsum velit, in