Tapez pour rechercher

Slider
Actualité

EPST : Willy Bakonga plébiscité pour son génie de télé-éducation !

Willy Bakonga 4

Par Ginno Lungabu.

Le coronavirus aura le mérite d’avoir été une occasion pour certains de développer le génie créateur dans leurs domaines, malgré les conséquences du confinement. C’est le cas du ministre d’Etat Willy Bakongo de l’Enseignement  Primaire, Secondaire et Technique (EPST). Selon l’Agence « Echos d’Opinion », qui a mené une enquête auprès de la population kinoise sous forme de sondage d’appréciation des membres du Gouvernement Ilunkamba, Willy Bakonga est plébiscité avec 85%.

D’après le résultat de ce sondage d’Echos d’opinion, Willy Bakonga a su tirer son épingle du jeu pendant cette période de confinement, alors que le Gouvernement avait suspendu toutes les activités, y compris celles de l’enseignement, grâce à son génie créateur qui a permis aux élèves, surtout les finalistes du niveau primaire et secondaire de ne pas considérer le confinement comme totalement un temps mort. En effet, ces derniers n’ont pas tourné les pouces. Une téléformation est assurée grâce à l’esprit fécond du ministre Bakonga.

Pour ce faire, la télévision éducationnelle « Educ-TV » et la Radiotélévision Nationale Congolaise (RTNC), ainsi que plusieurs passages dans des réseaux sociaux permettent aux finalistes de renforcer leurs capacités. La formation se déroule sans difficulté. Ce qui fait que par ce savoir-faire de Willy Bakonga, les épreuves faisant partie de la hors-session (la dissertation, le Français oral et la pratique professionnelle selon les filières) ainsi que celles prévues en session ordinaire de 4 jours, auront bel et bien lieu. Même chose pour le Tenafep avec les finalistes du primaire qui, avec ce système, d’après les indicateurs, n’ont en tout cas rien perdu.

Prêchant par l’exemple et ayant dans le sang «Notre beau métier», Willy Bakonga lui-même, en bon enseignant, a eu à donner une leçon dans sa branche d’Histoire sur la critique historique. Plus d’une personne interrogée, selon l’Agence Echos d’Opinion, est revenue sur cette matière bien assimilée. A ceci s’ajoute l’élaboration et la distribution, aux différents réseaux éducationnels, des cahiers comportant des questions et des réponses pour la préparation efficiente des apprenants pendant cette période de confinement, avec bien entendu, l’appui de l’Unicef.

A en croire le résultat de sondage de l’Agence Echos d’Opinion, cette innovation de Willy Bakonga constitue un leitmotiv pour des esprits soucieux d’enrichir leurs bagages en prévision de prochaines épreuves. Donc, pas de place à une année blanche car, en jetant un coup d’oeil sur le calendrier scolaire, quel que soit le temps mort, on est toujours dans le bon. Et les épreuves d’examen d’Etat peuvent normalement se dérouler. Et aussi, d’autres classes, pourront, sur base de la décision du comité nationale de riposte, reprendre le chemin de l’école et terminer l’année sans un retard notable.

C’est pour son esprit managérial incontesté, mentionne l’Agence Echos d’Opinion, que l’opinion  a attribué à Willy Bakonga 85% d’avis favorable et le déclare meilleur ministre.

mattis non risus fringilla quis commodo consectetur elementum