Tapez pour rechercher

Slider
Politique

Assemblée nationale : malgré le Kung Fu, le « maître nageur » est tombé !

Jm Kabund 4

Désormais, on ne parlera plus de Jean-Marc Kabund a Kabund comme premier vice-président de l’Assemblée nationale. Celui que l’on appelle «Maître nageur» pour avoir menacé de chasser du pays ses alliés du FCC en le promettant de traverser le fleuve Congo par la nage, a été destitué par un vote de 286 voix contre 17 et 9 abstentions au cours d’une plénière ce 25 mai, bien que celle-ci soit momentanément perturbée par les pro-Kabund qui ont suscité une bagarre pour empêcher ce vote.

«Comme il ne voulait pas se comporter en homme d’Etat, il a maintenant le temps d’aller faire son militantisme au sein de notre parti», a réagi curieusement un député UDPS qui s’est confié à Scooprdc.net, avouant même avoir voté pour le départ de son président a.i du parti du bureau de l’Assemblée nationale.

Beaucoup de députés joints par le média en ligne, ont déclaré avoir sanctionné Jean-Marc Kabund pour marquer leur solidarité envers le député Jean-Jacques Mamba, initiateur de la pétition de déchéance, que Kabund a fait arrêter par trafic d’influence au Parquet près la Cour de cassation. «Nous avons été courroucés par l’arrestation commanditée et instrumentalisée de notre collègue Jean-Jacques Mamba. Face à un membre du bureau au comportement gamin, il était temps pour nous de le déchoir. Nous invitons l’UDPS de nous présenter un autre député, politiquement responsable pour remplacer Kabund. Nous allons le voter, soyez-en sûr», a déclaré un député FCC à Scooprdc.net.

Si Kabund est tombé à l’Assemblée nationale, au Sénat, le sort d’Alexis Thambwe Mwamba, un autre problématique du Parlement, est attendu ce mercredi 27 mai où les sénateurs devront décider de le livrer ou pas au Procureur général près la Cour de cassation qui le réclame sur base de la plainte de la sénatrice Bijoux Goya.

Mais ce qui est vrai, ce remue-ménage au Parlement fait croire à certains analystes politiques qu’un deal du genre «Donne-moi Kabund, je t’offre Thambwe Mwamba», se serait passé entre le Raïs et Fatshi qui, visiblement, tiendraient à se débarrasser de ces deux «imbus et arrogants» au Parlement et qui mettent à tout moment leur coalition mal à l’aise. Si les sénateurs lâchent ATM ce mercredi, la thèse de ces analystes politiques va ainsi se confirmer. Wait and see !

dolor mattis sem, id, fringilla nec ut dolor.