Tapez pour rechercher

Zympala Banniere
Banner Sonas
previous arrow
next arrow
Slider
Politique

Assemblée nationale : Kabund signifié de la motion de sa déchéance !

Jm Kabund 5

Par Nzakomba

« En attendant son examen conformément au règlement intérieur de l’Assemblée nationale, spécialement son article 31, cette pétition a été annoncée au cours de la séance plénière du vendredi 15 mai 2020 dans le respect de l’article 34 point 27, de notre règlement intérieur » écrit Jeanine Mabunda.

C’est ce lundi 18 mai que la présidente de l’Assemblée Nationale, Jeanine Mabunda Lioko, a transmis officiellement à Jean-Marc Kabund la pétition initiée par l’honorable député Jean-Jacques Mamba (MLC), visant sa destitution par un vote de déchéance au poste de 1er vice-président du bureau de la chambre basse du parlement.

Dans la correspondance de l’élu MLC de Lukunga, l’on découvre un Jean-Marc Kabund peint  comme un homme imbu de lui-même, agressif au sens premier du terme et désobligeant vis-à-vis de ses collègues députés. En effet, cherchant à tirer au clair les affirmations du 1er vice-président de l’Assemblée nationale sur un prétendu montant de 7 millions USD qui devrait servir de budget pour le congrès prévu au mois de mars dernier, affirmations soutenues par JM Kabund sur les ondes de la radio Top Congo FM, Jean-Jacques Mamba est resté indifférent malgré trois courriers lui adressés par le député MLC. Courriers restés sans suite, sans même accusé de réception.

S’en suivra alors un lynchage numérique dirigé contre l’auteur de la lettre, en guise de réaction à sa première correspondance. Ainsi, dans sa deuxième lettre, Jean-Jacques Mamba sollicitera la démission de JM Kabund, car écrit-il : «les vérifications faites sur les allégations de l’honorable 1er vice-président, indiquent que les informations fournies relevaient de l’affabulation dans l’unique but de désorienter la population en la désinformant, tout en jetant un discrédit sans précèdent sur notre institution et précisément sur le bureau qui, selon l’article 33 de notre règlement intérieur, fonctionne selon le principe de l’unité de commandement».

C’est après le silence du 1er vice-président une fois de plus que le député, loin de se décourager, va adresser un dernier courrier dans lequel il propose de rencontrer l’honorable JM Kabund avec les autres membres du bureau pour discuter du sujet querellé, à savoir les 7 millions de budget du congrès dénoncés par le 1er vice-président. Mais comme réponse, les services du 1er vice-président Kabund se mettra à molester l’assistant du député J.J Mamba au point de lui déchirer la chemise, affirme l’élu de Lukunga. Visiblement, c’est cette goutte d’eau associée à l’attitude personnelle du président a.i de l’UDPS qui a fait déborder le vase.

Jean-Jacques Mamba affirme dans sa correspondance avoir laissé à la plénière ses responsabilités en toute indépendance. Mais rappelle tout de même aux députés ce qui suit : « Souvenons-nous honorables députés et chers collègues, des prescrits de l’article 27 de notre règlement intérieur qui dit expressément que « pour l’élection des membres du bureau définitif de l’Assemblée nationale, il est tenu compte notamment des critères de formation, d’expérience, de crédibilité et d’honorabilité ».

Malheureusement à l’élection de ce bureau en 2019, ces critères semblaient être mis entre parenthèse au profit de calculs politiques qui, semble-t-il, montrent leurs limites à ce jour. La brutalité et l’arrogance n’auront servi à rien, car le sort de Jean-Marc Kabund a Kabund se trouve désormais entre les mains de la plénière de l’Assemblée Nationale.

venenatis, massa elementum luctus commodo libero Aenean Praesent