Slider

Tunda ya Kasende sur le dossier Patient Sayiba : «l’Etat de droit veut que tous, Organes de Justice et Justiciables, soient sous l’autorité de la loi»

Invité, ce samedi 16 mai, du Magazine Top Presse sur les antennes de Top Congo FM, le vice-premier ministre et ministre de la Justice, Celestin Tunda ya Kasende, a eu une question directe sur son immixtion protectionniste dans le dossier du DG de l’OGEFREM, Patient Sayiba, poursuivi par le Parquet près la Cour de cassation. Allusion faite à sa correspondance adressée au Procureur Général près cette haute juridiction.

Dans ses explications sur le contenu de cette correspondance, Célestin Tunda ya Kasende déclare que sa démarche ne tendait, mieux, ne tend nullement à faire une injonction au Parquet, mais qu’il s’agit simplement d’un usage normal de son pouvoir régalien de rappeler l’économie ou la substance de l’article 153 de la constitution et de l’article 73 de la loi cadre ou organique sur l’organisation, le fonctionnement et les compétences du pouvoir judiciaire. En gros, a-t-il soutenu, il s’est agi dans sans correspondance au PG près la Cour de cassation, d’un rappel du respect de la procédure qui était visiblement entrain d’être violée mais surtout faire voir que ce Parquet près la Cour de cassation, en lieu et place de celui près la Cour d’Appel de Gombe, n’est pas la juridiction naturelle de ce directeur Général d’autant plus que l’article 153 de la Constitution énumère de façon exhaustive les justiciables du Parquet près la Cour de Cassation. Les directeurs généraux des entreprises de l’Etat n’en font pas partie.

«Sans énerver les principes de célérité et d’unicité du Ministère public, l’Etat de droit veut que tous, Organes de Justice et Justiciables, soient sous l’autorité de la loi», a martelé le VPM de la Justice dans ses explications parce que selon lui, agir autrement fait inutilement courir le risque de verser dans l’anarchie, l’arbitraire, l’abus d’autorité,…au moment où les Congolais tiennent tous à célébrer l’émergence d’un véritable Etat de droit. Loin pour lui l’idée l’instauration d’un régime protectionniste, il souhaite que tous se fassent adeptes de l’exigence légale qui commande à toute personne, le respect des prescrits des lois de la République et une bonne administration de la Justice.

Malgré ce recadrage de Tunda ya Kasende, il appert qu’un malentendu persiste toujours avec une réquisition, découverte sur les réseaux sociaux, adressée à la DGM avec copie à l’ANR en provenance du même Parquet interdisant toute sortie du pays au DG de l’OGEFREM. Ce qui fait dire aux avocats et proches de ce dernier qu’il s’agit d’un acharnement. Non sans raison, à la lecture du feuilleton judiciaire actuel, il se dégage un constat selon lequel certains hauts magistrats profitent des procès en rapport avec les 100 jours du Chef de l’Etat pour traquer, sans raison, des mandataires publics ciblés par des politiciens véreux et en mal ou en quête de positionnement. «Cela est tout simplement très regrettable car ça fait perdre à la Justice sa noblesse intrinsèque», déplore un avocat de Patient Sayiba.

À ne pas rater

Insécurité à l’Est de la RDC : une vidéo en circulation éclabousse le Général Mayanga Wakishuku

C'est depuis le milieu de la semaine qu'une vidéo en circulation dans les réseaux sociaux, montre un individu s'exprimant en swahili "bora" et...

Taxe de l’identification des téléphones : Claudel Lubaya s’oppose à l’arnaque d’Augustin Kibassa

Têtu comme un mulet, le ministre de PTNTIC s’en tient toujours à la taxe sur l’identification des téléphones qui, en principe, est...

Guerre des ONGs : la Coalition Tous pour la RDC met à nu les intérêts cachés de Global Witness en RDC

Global Witness drapée dans ses habits vertueux d’ONG, ne fait que défendre des intérêts aussi inavouables que totalement étrangers à la...

Kasonga Tshilunde sur l’UNPC : «Nous devons oublier le passé et mettre nos forces ensemble pour aller au Congrès où tout doit se résoudre»

Par Dorcas Nzumea. « Je tiens à vous annoncer solennellement que le congrès qui a été décalé pour des...

RDC : Me Luc Fikiri fustige le tribalisme et lance un appel à l’unité

Par Ginno Lungabu. Depuis Philadelphie au Etats-Unis où il séjourne, l’avocat des droits de l’homme et acteur de...

À la une

Kinshasa : le FPI, victime des interférences des autorités judiciaires du ressort de la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe dans l’exécution du dossier contre cartonnerie du Congo et PIC sarl

Bénéficiaire depuis le 8 septembre dernier d'une ordonnance d'attribution judiciaire sous MU 1344 du Tribunal de commerce de Kinshasa-Gombe contre l'établissement cartonnerie et...

Kinshasa : le code de la route souffre de respect de tous !

S’adressant un certain 22 mai 2019 à toutes les unités de la police au stade tata Raphaël, le commissaire divisionnaire principal Dieudonné...

Insécurité à l’Est de la RDC : une vidéo en circulation éclabousse le Général Mayanga Wakishuku

C'est depuis le milieu de la semaine qu'une vidéo en circulation dans les réseaux sociaux, montre un individu s'exprimant en swahili "bora" et...

Matinée politique de l’AFDC-A : « Il est urgent d’entreprendre des réformes profondes au sein de la CENI » (Modeste Bahati)

Au cours d'une matinée politique tenue ce samedi 26 septembre à la Foire internationale de Kinshasa, le sénateur Bahati Lukwebo, président de...

Taxe de l’identification des téléphones : Claudel Lubaya s’oppose à l’arnaque d’Augustin Kibassa

Têtu comme un mulet, le ministre de PTNTIC s’en tient toujours à la taxe sur l’identification des téléphones qui, en principe, est...