Tapez pour rechercher

Zympala Banniere
Banner Sonas
previous arrow
next arrow
Slider
Société

Dr Jérôme Munyangi : « seuls les essais cliniques pourront décider si l’Artemisia peut être considéré comme l’alternative dans la lutte contre le coronavirus »

Dr Jérôme Munyangi

Par Nzakomba.

Reçu le mardi 12 mai par le chef de l’État Félix Tshisekedi, le docteur Jérôme Munyangi, auteur du produit « Artemisia covid-19 », s’est confié à la presse ce mercredi 13 mai pour exprimer sa satisfaction et ses remerciements avec gratitude à l’endroit du chef de l’État congolais, car la volonté de ce dernier a voulu qu’il retourne au pays fin d’apporter, selon ses propos , sa petite pierre à la lutte contre la pandémie du covid-19 et d’autres maladies en RDC.

« Vraiment c’est un sentiment de gratitude, de remerciements que j’adresse au président de la république qui m’avait invité officiellement et qui m’a reçu« , a dit le médecin.

Quant au protocole qu’il propose, le chercheur congolais affirme en tant que tel, qu’il travaille sur un protocole de recherche clinique. Et que le protocole qui a été proposé, était celui de son équipe basée en France.

« Nous avons proposé ce protocole à plusieurs chefs d’États et de gouvernements, et le président Malgache a été le premier qui a été touché, il a répondu favorablement à notre fondation qui s’appelle Maison Artemisia France. C’est ainsi que Artemisia a été comme solution dans la lutte contre la covid-19 à Madagascar « , déclare-t-il.

A la question de savoir pourquoi avoir privilégié Madagascar, Dr. Jérôme Munyangi confirme que les propositions ont été envoyées à beaucoup de ministres africains, à l’Union Africaine et même à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Mais celui, dit-i,l qui a pris la solution beaucoup plus en considération est le président Malgache.

«Actuellement en RDC, nous cherchons à nous intéresser au résultat. L’artemisia a déjà fait ses preuves à Madagascar et Taïwan, mais en RDC, il y a d’autres réalités là. Nous avons un protocole d’essai clinique que nous allons tester dans un groupe de malades avant que ce résultat soit extrapolé pour être utilisé dans la population en général. Ce n’est qu’après ces essais cliniques que l’on pourra décider si l’Artemisia peut être considéré comme l’alternative dans la lutte contre le coronavirus en RDC», a déclaré le médecin congolais.

Ce qu’il faut savoir de l’Artemisia, dit le scientifique congolais, est qu’elle est une plante médicinale connue depuis de siècle dont une variété pousse en Chine et l’autre en Afrique, particulièrement en RDC et ailleurs. Promu à la tête du Comité scientifique de la Fondation Artemisia France, le Dr. Jérôme Munyangi estime que son rôle consiste beaucoup plus à la réalisation des études et de recherches, en collaboration avec d’autres chercheurs internationaux et nationaux.

Pour la reconnaissance de son protocole par d’autres centres de recherches, le Dr. congolais revient sur l’aspect de la recherche clinique qui exige un certain nombre d’essais avant la validation. Le chercheur, après ses conclusions, soumet les résultats de ses recherches aux comités de validation, qui sont habiletés à juger du caractère scientifique ou non d’un protocole. L’OMS elle, attend le résultat de comité de validation, car son rôle n’est pas de valider le protocole d’une recherche. Le protocole lui est donc soumis.

felis consequat. id risus odio libero fringilla sit