Tapez pour rechercher

Zympala Banniere
Banner Sonas
previous arrow
next arrow
Slider
Actualité

Soutien des femmes du FCC à Thambwe Mwamba : comportement digne des putes de Pakadjuma !

Femmes Du Fcc

Par Agnelo Agnade.

Alors que toutes les femmes sont scandalisées par les insultes proférées par le septuagénaire président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba, à l’endroit de la sénatrice Bijoux Goya et attendaient de lui rien que des excuses, 23 femmes qui se disent du Front Commun pour le Congo (FCC), sont sorties comme dans une pièce de théâtre de chez nous, ce dimanche 3 mai, pour désavouer la sénatrice et réitérer leur soutien à l’insulteur. Méconnues du public, elles ont engagé heureusement que leurs propres personnes pour s’adonner à cette aventure de flatterie sous le coup de billets verts, bien qu’elles aient signé leur déclaration au nom des regroupements ou partis qui ne les ont pas mandatées ou déléguées.

Leur comportement est digne des putes de Pakadjuma, ce quartier dévergondé de Limete où le sexe surtout de la femme est banalisé et désacralisé et où des insanités sont une vie normale pour les femmes qui y habitent, et où même quand une femme crie au viol, on la considère comme une insensée. Non sans raison, nulle part dans leur bidon déclaration, ces 23 femmes n’attaquent Bijoux Goya sur le contenu de sa lettre écrite au président Alexis Thambwe Mwamba réclamant la transparence sur l’exécution des travaux effectués à l’hémicycle du Sénat et ses accessoires, mais elles s’évertuent à condamner sa réplique lorsqu’elle est victime des insultes d’Alexis Thambwe.

Sans scrupules, elles déclarent : «les femmes du FCC constatent que l’honorable sénatrice Bijoux Goya a, au cours de cette plénière, pris la parole sans autorisation préalable et s’est livrée à une escalade verbale injurieuse à l’endroit de l’honorable président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba». comme pour ces 23 femmes au comportement des putes de Pakadjuma, la victime des insultes de Thambwe Mwamba devait rester inoffensive, gobant religieusement comme si elle était moins sénateur que Thambwe Mwamba.

Si le comportement de Thambwe Mwamba était correct, pourquoi les autres sénateurs se sont interposés lorsqu’il a donné l’ordre aux policiers d’évacuer Bijoux Goya de la salle et que c’est lui qui est finalement sorti ? Sans vergogne, ces 23 femmes au comportement des putes de Pakadjuma insinuent que la sénatrice Bijoux Goya n’est pas à son premier forfait, mais elles ne disent pas quels ont été ses précédents forfaits.

Non, chers prétendues femmes manipulées du FCC; prétendues parce que les investigations de Scooprdc.net révèlent que les plateformes ou partis politiques au nom desquels vous avez fait votre déclaration, ne vous ont jamais donné mandat. Mais comme au FCC, c’est la discipline aveugle envers le Raïs, ces regroupements et partis ne peuvent protester. Sachez que le problème de gestion financière soulevé par la sénatrice Bijoux Goya demeure tout entier. Le peuple congolais qui est contribuable, voudrait savoir comment l’entreprise SOGEDI SASU et ses autres embranchements qui appartiendraient à Alexis Thambwe Mwamba et Cie ont pu gagner ce marché de rénovation de l’hémicycle du Sénat et quel a été le coût des travaux, parce que tantôt on parle de 4 millions USD, tantôt de 11 millions USD de facture déposée au Budget. Tout ce que vous faites n’est que gesticulation inutile.

eleifend tristique ultricies Aliquam ipsum efficitur. neque. fringilla elit. risus