Football : par sa sortie médiatique trop controversée, Junior Mbele se compromet !

Par Guylain Boba.

Le dernier voice fait par le joueur Junior Mbele du Daring Club Motema Pembe, transpirant le manque de respect vis-à-vis de son géniteur sportif, monsieur Max Mokey Nzangi, président du FC MK, frise l’irresponsabilité et une ignorance crasseuse de la part du joueur. On ne crache jamais sur la main qui vous a nourri, stipule une sagesse millénaire.

À analyser profondément les propos du joueur, il est facile de comprendre que ce dernier n’a pas saisi grand chose de la quintessence ainsi que de l’aspect grave de son voice. Il est certes vrai que Mbele Junior est pétri de talent, il a la percussion et la vitesse mais il n’est pas encore arrivé car il doit encore franchir des palliers. Sinon, il serait titulaire incontestable du côté du Daring Club Motema Pembe. Que le jeune joueur se renseigne dans l’histoire du football congolais. La plupart des joueurs qui se sont illustrés par une arrogance ostentatoire du genre, ne sont souvent pas allés loin.

À moins de souffrir d’une cécité chronique, Emeka Mamale n’était pas moins talentueux que Mbele. Mpia Lwata alias Romario, l’un des artisans du sacre africain des immaculés en 1994, n’était pas non plus un joueur moyen. Mais à cause du recours à la nonchalance, à l’arrogance vis-à-vis des dirigeants, leurs carrières avaient tourné au vinaigre. Mbele doit retenir que l’indiscipline sous toutes ses formes, constitue un obstacle majeur dans le cursus d’un joueur qui se veut devenir grand. À Junior Mbele alias TGV de faire le choix.

Pour avoir offensé les dirigeants qui l’ont propulsé, il doit revenir au bon sens afin de repartir sur des nouvelles bases. Si le jeune joueur était bien entouré, on aurait pas assisté à une bourde de ce genre. In fine, des gens comme Max Mokey, Lambert Osango, Jeannot Binanu, Jacques Tshamala, Innocent Kibundulu, Alain Tshimpuk, Adonis Ngambani et les autres dont les noms ne sont pas cités méritent respect et considération. C’est grâce à eux que le football vit dans notre pays. Malgré leurs moyens du bord, ils dénichent, entretiennent et propulsent les talents pour le bonheur du football congolais.

Se réveiller un matin et assister à une scène où un joueur que eux ont fabriqué est en train de jeter du discrédit sur tous ces héros, c’est totalement inacceptable. Bref, Junior Mbele doit des excuses à tous ces dirigeants. Il appartient également aux dirigeants du Daring dont Mbele est encore sous tutelle de recadrer le joueur par rapport à son comportement à la limite inadmissible. Sinon, tous les soupçons d’une instrumentalisation continueront à peser sur eux. Ce qui brouillera certainement les relations interpersonnelles entre eux et les dirigeants qui façonnent les joueurs. Sans passer par quatre chemins, le Président du FC MK est très mécontent des dirigeants du team vert et blanc de la capitale congolaise.

À ne pas rater

À la une