Tapez pour rechercher

Zympala Banniere
Banner Sonas
previous arrow
next arrow
Slider
Economie

TVA suspendue par le gouvernement  : GG-Mart escroque ses clients !

Gg Mart 1

Par Nzakomba.  

Alors que le gouvernement par une lettre du ministre des finances, José Sele, adressée à la Direction Générale des Impôts (DGI) et à la Direction Générale de Douane et Assises (DGDA), a pris des mesures d’assouplissement de la pression fiscale, par la suspension de la collecte de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) en vue de soulager les commerçants et les consommateurs durant cette période de crise sanitaire, due à la pandémie de COVID-19, certains opérateurs économiques continuent à percevoir cette taxe sur les factures de ses clients, ce, en violation flagrante de la lettre n° CAB/MIN/FINANCES/FIS/2020/1092 du 13 avril 2020, du ministre des finances. Le reporter de Scooprdc.net l’a constaté au supermarché GG-Mart de Lemba Sous-Région.

En effet, les factures issues de guichets-caisses de ce supermarché, montrent clairement comment la TVA est déduite sur les achats de clients, sans que ces derniers ne s’en rendent compte. Pourtant les supermarchés vendent les produits de première nécessité qui ont un impact direct sur le social de la population. En ce moment où le chef de l’Etat lui-même s’engage à trouver des solutions pour le ravitaillement des marchés kinois, les indo-libano-pakistanais, eux, gardent leurs prix inchangés, alors qu’ils sont exemptés de la TVA.

Gg Mart

Si GG-Mart s’évertue à ponctionner, d’autres comme les brassicoles, les sociétés pétrolières… ne le font pas. La Bracongo tout comme la Bralima ont carrément retiré la ligne dédiée à la TVA sur leur facture. Mais seul point commun, c’est le prix de vente à la consommation qui n’a pas changé. S’il est vrai que les boissons telles que produites par les deux grandes brassicoles du pays et d’autres appartenant aux indo-libano-pakistanais, subissaient dans leur structure de prix la TVA pour fixer le prix à la consommation, quoi de plus normal que ces prix soient légèrement revus à la baisse pendant ce temps de grâce fiscal. Mais hélas ! Les congolais achètent toujours au prix indexé à la TVA !

Autre secteur, c’est les hydrocarbures où les prix n’ont bougé d’aucun iota depuis la mesure de la suspension de la collecte de la TVA. Pourtant, dans chaque litre vendu à la pompe, la TVA fait partie de la structure de ce prix. Maintenant que sa collecte a été suspendue, pourquoi le prix ne change-t-il pas à la pompe dans les stations-service ? Il en est de même pour les fournitures, la communication et tant d’autres biens de consommation de tout le jour.

En attendant, la réaction du ministère de l’économie sur la structure de prix eu égard à la lettre du ministre des finances sur la suspension de la collecte de la TVA, la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), est dans l’obligation de faire revenir ses affiliés à l’ordre.

vel, commodo ultricies leo. amet, leo