Tapez pour rechercher

Slider
Actualité

Vital Kamerhe au Parquet Général de Matete : ç’a senti mauvais à la 4ième rue Limete !

V.k

Par Nzakomba.

V.K est allé répondre, ce mercredi 8 avril, à l’invitation lui lancée par le Parquet général de Matete, cette fois-ci signée par le procureur général lui-même, Adler Kisula Betika Yeye. Pendant plus de 4 heures, V.K a été entendu et selon nos sources judiciaires, les carottes seraient cuites pour lui. Le magistrat qui a confirmé des sérieux indices de culpabilité dans la gestion des fonds alloués aux travaux du programme de 100 jours du président de la république,  a du coup établi un Mandat d’Arrêt Provisoire (MAP) contre lui. Le Pacificateur a été conduit vers la prison centrale de Makala.

Mesures de prévention contre le coronavirus bafouées par le militants de l’UNC

Ayant appris que Vital Kamerhe se présentera au parquet près la cour d’appel de Kinshasa-Matete ce mardi 8 avril, suite à l’invitation lui lancée par le PG en charge de l’enquête sur la gestion de fonds destinés aux travaux de 100 jours du programme quinquennal de Félix Tshisekedi, les militantes et militants de son parti politique l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) ont pris d’assauts dès la matinée, les abords du parquet, qu’ils ont fini par envahir au mépris de mesures sanitaires prises par les autorités du pays.

Ce comportement qui frise la rébellion a été attisé selon certains observateurs, par les propos et déclarations politique de ce parti. L’on cite par exemple le point 5 de cette déclaration :  » l’UNC qui a eu à mener des combats et à les faire aboutir, est prête à assumer celui qui s’ouvre et à ne pas courber l’échine. En conséquence, elle ne se laissera pas faire devant ses ennemis et autres opportunistes. La direction politique nationale tient ainsi en alerte ses militantes et militants pour le combat politique à venir », avait indiqué la déclaration de l’UNC.

En cela, certains hommes de droit voient clairement l’appel de ce parti à envahir le parquet, au cas où leur leader serait bel et bien obligé de s’y présenter. Alors que les mesures sanitaires interdisent des attroupements et rassemblements de plus de 20 personnes, l’UNC a tout simplement défié l’allié Félix Tshisekedi, alors que Ne Mwanda Nsemi et son BDK venaient de faire le frais de la police, pour avoir osé de braver cette mesure il y a de cela une semaine. Vouloir de manière délibérée à polluer l’environnement judiciaire, pour de fins politiques, est une ruse on ne peut plus maladroite, affirme un magistrat du parquet.

Présenté comme activiste et patriote par son parti politique, Vital Kamerhe a perdu son calme en acceptant que ses militantes et militants envahissent l’enclos du parquet pour intimider le procureur. Le communiqué de Aimé Boji, secrétaire général a.i de l’UNC, demandant aux militants d’être calmes, sonne comme une sorte d’alibi préparé. Car, l’UNC et son président se sont rendus coupables de transgression flagrante et délibérée de mesures sanitaires établies par l’état et favorisés ainsi une possible contamination à grande échelle de la population. Cette attitude au terme de la loi, n’est pas différente de celui qui inocule délibérément une maladie contagieuse à son prochain.

Maintenant que VK est sous MAP, voyons voir ce que réserve son parti au peuple congolais dans les prochains jours.

eleifend leo. quis diam libero ipsum elit. massa