Tapez pour rechercher

Actualité

Lutte contre le coronavirus : le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique ne dort pas sur ses lauriers !

Par Innocent Olenga.

Pendant que le ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique, José Mpanda, bouge son cerveau avec les chercheurs en pharmacie et en sciences de la santé face à la pandémie de coronavirus, c’est le moment mal choisi par ses détracteurs pour sortir de leur officine, le tristement célèbre Franklin Tshimanga, chef de travaux à l’ISP/Mbuji-Mayi au Département d’Anglais, chassé de l’Université Officielle de Mbuji-Mayi (UOM) à cause de harcèlement sexuel, pour s’attaquer dans les réseaux sociaux au travail d’Hercule qu’abat ce ministre depuis son avènement pour booster son secteur, socle de tout développement.

Pour la gouverne de ce chef de travaux du Département d’Anglais, incapable de mener une recherche scientifique ni d’inventer un seul mot d’Anglais, et des autres détracteurs politiques du fief électoral de José Mpanda, les chercheurs scientifiques relevant de son ministère sont internés et travaillent. Ils ne sont pas à la Boulangerie pour vite produire des petits pains et faire des bruits comme le penserait le fameux Franklin Tshimanga qui, apparemment ne connaît même pas la part de la Recherche scientifique dans le budget de l’Etat. Sinon, il commencerait par plaider pour ce que le Gouvernement réserve à la Recherche (0,41%).

N’empêche, par sa perspicacité, l’Institut de Recherche en Science de la Santé (IRSS) qui est sous sa tutelle, dispose des résultats de recherche sur une plante médicinale dénommée Alchornea Cordifolia (DESINFALCHO) qui mérite d’être utilisée comme solution locale au problème de gels désinfectants des mains ou comme produit de gargarisme.

L’Alchornea Cordifolia est une plante médicinale utilisée en médecine traditionnelle congolaise dans presque toutes les provinces contre une diversité des maladies, notamment les problèmes des voies respiratoires et la grippe. Des études approfondies réalisées par des chercheurs à travers l’Afrique ont montré que de différentes parties de cette plante ont des propriétés sédatives, antidysentérique, anti-bactérienne, antifongique, et anti-asmatique. Ce désinfectant à base d’Achornea cordifolia est en standardisation à l’échelle de laboratoire. L’expérimentation sur les souris de laboratoire a montré que les extraits d’Alchornea cordifolia sont atoxiques. Les chercheurs de l’ IRSS ont élaboré un projet de production en quantité suffisante des produits désinfectants des mains et produits de gargarisme pour la population. Et ça, ça ne se crie pas sur les réseaux sociaux comme le fait vulgairement le chef de travaux Franklin Tshimanga et consorts.

Aussi, l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB) qui est transversalement entre le ministère de la Santé et celui de la Recherche scientifique et Innovation Technologique, a déjà produit un désinfectant hydroalcoolique pour lutter et prévenir contre cette pandémie de coronavirus qui a même défié les pays financièrement arrogants.

Fausse modestie oblige, José Mpanda compte parmi les ministres compétents et les mieux cotés du gouvernement Ilunkamba. Et par sa nature, pour ceux qui le connaissent, il a toujours préféré que ses actions parlent à sa place.

nunc Sed libero diam Aenean odio mattis