Tapez pour rechercher

Economie

Marché des assurances en RDC : l’ARCA  agrée 3 nouvelles sociétés d’assurances et 3 autres en courtage ! 

Alain Kaninda 2

Par Nzakomba. 

Réunie en conseil d’administration ce samedi 7 mars 2020, l’Autorité de Régulation et de Contrôle des Assurances (ARCA), a procédé à l’octroi de trois nouveaux agréments de société d’assurances et autorisé à trois autres sociétés de courtage d’assurances d’exercer en RDC.

Par son communiqué de presse,  l’institution congolaise chargée de réguler le marché des assurances affirme que sa décision est prise conformément aux prescrits du code des assurances et des règlements de l’ARCA,  par son organe délibérant qui est le conseil d’administration. C’était lors de sa 9ième session ordinaire,  après une analyse minutieuse de chaque dossier lui soumis.

Ainsi, à l’issu de cette délibération,  sont donc agréées en qualité de sociétés d’assurances opérant dans la branche non vie,  les sociétés SUNU ASSURANCES  IARD RDC SA,  MAYFAIR INSURANCE CONGO  SA,  et GLOBAL  PIONNER ASSURANCE SA (GPA). En plus de ces trois sociétés d’assurances,  s’ajoutent toujours d’après le communiqué,  trois autres sociétés de courtage à savoir : JUASUR SA,  ELITE CONGO SARL et SOCIETE DAMBANA ASSURANCES SARL (SODASSUR).

L’ARCA porte en outre à la connaissance de l’opinion que ces nouveaux agréments portent à 15, le nombre d’opérateurs d’assurances en RDC,  à raison de 8 sociétés d’assurances et 7 sociétés de courtage d’assurances.

Toutefois,  explique -t-il,  et ce qui rend la chose plus intéressante,  que conformément à l’article 286 du code des assurances,  il est formellement interdit de souscrire une assurance directe à l’étranger pour un risque concernant une personne,  un bien ou une responsabilité,  situé sur le territoire national ou auprès d’une entreprise non agréée par l’ARCA pour réaliser des opérations d’assurances en RDC.  Ici, on se rappelle que Modeste Bahati, alors à l’époque DG de la Société Nationale d’Assurances (SONAS), seul assureur tenant le monopole à l’époque, s’était sérieusement brouillé avec la Mission de Nations Unies pour la Stabilisation du Congo (Monusco) dont le charroi automobile est assuré auprès d’une société au Kenya. Se pliera-t-elle cette fois-ci face à cette nouvelle disposition ? Wait and see !

Nullam mattis accumsan non Sed sed lectus leo porta. libero