Tapez pour rechercher

Société

Kinshasa : la Fondation Vodacom au chevet des albinos !

Vodacom Albinos

Par Jimmy Sita.

C’est dans le but de contribuer à la protection de la peau des albinos souvent fragile aux maladies causées par les rayons solaires que la fondation Vodacom Congo a lancé, ce mardi 25 février, la première session de formation des albinos aux techniques de fabrication de produits cosmétiques bio issus de la flore riche et diversifiée de la RDC.

Plus de 50 albinos de Kinshasa, membres de la Fondation Mwimba Texas prennent part à cette formation d’environ deux mois, où ils vont apprendre notamment les différentes techniques de fabrication de produits cosmétiques bio pour soigner et protéger leur peau sensible ; les techniques de vente afin de leur permettre de s’assurer un revenu certain et régler le problème de pauvreté ; et aussi les connaissances appropriées pour développer l’entreprenariat dans le domaine afin de leur assurer une autonomisation financière.

« Fabriqués par les albinos pour les albinos, ces produits auront toutes les propriétés utiles pour protéger leurs peaux sensibles aux attaques des rayons du soleil en la recouvrant d’un film protecteur afin d’en minimiser les risques de maladies de la peau », a déclaré le directeur général adjoint de Vodacom Congo, Paulin Ikwala qui précise que le choix de cette formation a été guidé par le plaidoyer d’un des représentants de la communauté des albinos lors de la soirée de levée de fonds en février 2019 aux profit de deux organisations pour palier aux maux qui accablent cette communauté parfois marginalisée.

Parmi ces maux, le DGA de Vodacom a cité la fragilité de leur peau face aux rayons du soleil qui entraîne souvent des maladies liées à la peau, la sensibilité accrue à la lumière entraînant les problèmes de vision mais également la pauvreté, précarité et Vulnérabilité découlant de la marginalisation dont ils sont souvent victimes dès l’enfance.

Pour la Fondation Vodacom, grâce à cette formation d’autonomisation, les 50 personnes formées seront non seulement en mesure de subvenir à leur besoin, mais aussi elles auront l’avantage de devenir des formateurs et entrepreneurs de produits cosmétiques bio. Une sorte d’auto-prise en charge qui fait croire à la fondation Vodacom que dans les jours à venir, les albinos de Kinshasa en particulier et de la RDC en général, seront en mesure de se procurer, à des prix raisonnables des produits cosmétiques bio de protection de leur peau fabriqués par eux et pour eux-mêmes, surtout qu’elle remettra non seulement un diplôme aux participants mais aussi à chacun 1 kit de fabrication de produits et des intrants pour leur permettre de démarrer leur activité.

Franchement, l’adage chinois qui dit : « si tu me donnes un poisson, je le mangerai un seul jour. Mais si tu m’apprends à pêcher je n’aurais plus jamais faim », vaut encore son pesant d’or à travers ce geste de la Fondation Vodacom Congo.

ut ut ipsum lectus Praesent ultricies id elit.