Tapez pour rechercher

Actualité

Spectacle déshonorant signé Ngoyi Kasanji et sa femme : les non-dits des méandres d’un couple tumultueux !

Par Georges Ilunga.

Depuis mercredi 19 février en cours, une vidéo circule dans les réseaux sociaux (Facebook, WhatsApp, Twitter…), démontrant la femme de l’ancien gouverneur du Kasaï Oriental, entrain de se chamailler avec son mari. D’une minute trente seconde, cette vidéo scandaleuse ne permet pas malheureusement de savoir la fin de la dispute conjugale entre Alphonse Ngoyi Kasanji et son épouse Odette Mbuyi. Mais du moins, des brins des phases captées laissent croire qu’il s’agit d’une histoire purement de jalousie où la femme soupçonne son mari de sortir avec sa propre fille comme maîtresse. Et du coup, la toile s’est embrasée avec des commentaires allant dans tous les sens et Ngoyi Kasanji est taxé d’incestueux et d’être dans les sciences occultes.

Dans une autre  vidéo où il s’adresse à l’opinion publique pour justifier ce qui s’est passé dans son foyer, Alphonse Ngoyi Kasanji banalise cette altercation qui, dit-il, date de plus d’un mois avec son épouse, en estimant que ce n’est une fatalité. « Il  y a un artiste-musicien qui a fait un chant qui parle des maisons qui cachent des choses. Et donc, dans toutes les familles, il y a des problèmes, la mienne n’en est pas épargnée ; nous sommes tous humains. Même si nous occupons certaines positions dans la société, mais nous restons humains. Nous avons nos problèmes que nous gérons en toute responsabilité. Et chez moi, je ne crois pas à une fatalité », s’explique-t-il en évoquant même l’histoire biblique de la femme adultère amenée auprès de Jésus-Christ.

Devenue une affaire publique, les fins limiers de Scooprdc.net  ont fouiné dans ce dossier du couple parlementaire (NDLR : l’homme est député national et la femme est sénatrice) pour en savoir plus. Déjà, de par les déclarations de madame Odette Mbuyi qui, non seulement qualifie son époux de sorcier, mais surtout l’accuse de l’avoir envoûté d’un esprit d’impudicité, mieux d’adultère, le média en ligne a compris qu’il s’agissait d’un sérieux problème dans ce couple, du fait qu’une femme mariée avoue facilement et publiquement qu’elle commet l’adultère, ça heurte la sensibilité kasaïenne. Ni plus ni moins c’est un « tshibindi » qui appelle carrément à un « tshibawu ».

Ainsi dans son enquête, Scooprdc.net a appris des proches de l’ancien gouverneur que ce dernier est resté très stratège face à l’infidélité à outrance de sa femme, avec qui la séparation des corps est longtemps consommée. Un divorce tacite… Mais pourquoi alors Ngoyi Kasanji, un muluba 100% de son état, a-t-il préféré garder une diablesse dans sa maison susceptible de lui amener la mort ? C’est là que ses proches expliquent la stratégie de celui qu’on appelle « tshiobesha » (buteur).

En effet, fervent branhamiste (NDLR : il ne l’est plus, ou l’est seulement de nom, à en croire ses anciens frères), Alphonse Ngoyi Kasanji avait marié officiellement Odette Mbuyi. S’il décide de divorcer et la mettre aujourd’hui dehors, cela implique le partage des biens et argent du fait que le mariage relève du régime de communauté des biens. « Tshiobesha » qui a une fortune en biens et en argent évaluée entre 30 à 40 millions USD, n’envisage nullement se la partager avec une « infidèle ». Elle reste à la maison, mais on n’est plus ensemble, voilà sa stratégie. Et selon ses proches, l’accusation d’inceste avec sa fille portée contre lui par sa femme, ne serait qu’un alibi pour le pousser à l’erreur en vue de la répudier. Vrai ou faux ? Seul l’Eternel Dieu sait !

Ngoyi Kasanji purgerait-il le karma ?

Les déboires que connaît l’ancien gouverneur du Kasaï oriental ces derniers temps, le couvrant ainsi d’opprobre grandiose, ne seraient pas anodins. Enervant ses frères kasaïens par ses positions tranchées vis-à-vis du président Félix Tshisekedi dont il critique matin, midi, soir les actions, d’aucuns estiment que Ngoyi Kasanji qui a fait souffrir ses propres frères baluba pendant son règne de douze ans, subirait le châtiment des ancêtres.  Il suffit d’écouter sur la toile toutes les vidéos et audio des femmes qui le maudissent à longueur des journées pour ce qu’il a fait de sa province, pour s’en rendre compte.

En effet, surnommé Jack Bauer, Alphonse Ngoyi Kasanji est présenté comme celui qui a occasionné par sa mauvaise gestion de la province, l’exode de ses frères au Katanga et à Kinshasa où la plupart sont devenus des wewa (taximen motos) à la rusée des Kinois.

Sous son règne, il aurait instauré un monopole d’achat des diamants où seuls, ses comptoirs n’avaient droit au négoce. Avec beaucoup de brutalité, il s’est battu, malheureusement sans réussir, à imposer Joseph Kabila dans cette province réputée fief naturel de l’UDPS d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba d’heureuse mémoire. Ce qui suscita à maintes reprises des heurts avec les militants de ce parti, occasionnant souvent morts d’hommes.

Coincé dans un conflit parcellaire qui lui arrache tout sommeil avec Gabriel MOKIA, et englué dans un conflit latent avec le Président Félix Tshisekedi qu’il a durement malmené pendant son règne au Kasaï oriental et exposé au ridicule avec des scandales sur les réseaux sociaux, beaucoup des kasaiens applaudissent la chute et les tourments de ce « Jack Bauer » qu’ils souhaiteraient voir vite aller en enfer pour qu’il paye tous ses méfaits sur la terre et purger son karma.

mi, dictum dolor. lectus tristique venenatis Donec