Tapez pour rechercher

Actualité

Redémarrage du Réacteur Nucléaire Trico II du CGEA : José Mpanda joue et gagne !

Img 20191109 Wa0362

Par Owandi.

Le conseil des ministres de ce jeudi 20 février a donné son accord pour le redémarrage du Réacteur nucléaire Trico II du Commissariat Général à l’Energie Atomique (CGEA) et du Centre de Régional d’Etudes Nucléaire de Kinshasa (CREN-K). Aussi, a-t-il autorisé le ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique à aller faire part de la position de la RDC à la réunion de Vienne au courant de ce mois de février 2020.

Ceci est le fruit des démarches du ministre José Mpanda, ancien de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) qui, dès son arrivée à la tête du Ministère de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique en septembre dernier, a promis de se battre pour que soit redémarré ce réacteur qui ne fonctionne plus depuis une vingtaine d’années.

Même dans sa feuille de route de 2020, la modernisation du CGEA et le redémarrage de ce Réacteur Trico constituent une priorité (Lire l’article de Scooprdc.net : « Recherche Scientifique et Innovation Technologique : feuille de route de José Mpanda pour 2020 »).

Tenant à laisser des bonnes empreintes indélébiles à ce ministère pendant tout ce temps qu’il y est locataire, José Mpanda a aussi inscrit dans sa feuille de route et promis, toujours en ce que concerne le CGEA,  de s’investir pour la construction du centre de radiothérapie. Un grand projet de 13 millions USD dont la maquette et les motivations lui ont été présentées et qui vise l’innovation dans la médecine nucléaire pour le traitement des cancers et autres tumeurs.

Dans la même lancée, José Mpanda a inscrit dans sa feuille de route la redynamisation du Conseil National de Sécurité Nucléaire (CNSN) et l’opérationnalisation de l’Institut National de Radioprotection. Figure également sur sa feuille de route, l’acquisition des équipements scientifiques et de laboratoires des centres, instituts et services de recherches ciblés comme le CNPRI, le CNT, le CRG, le CRGM, le CRSAT, le CRAA, l’IRSS et l’OVG.

Très optimiste, il croit en la vision du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, et au dynamisme du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba sur qui il compte pour booster son secteur de la recherche scientifique dont il ne cesse de qualifier de socle de tout développement d’un pays.

diam venenatis Aliquam leo suscipit Lorem facilisis in vulputate, et, eget