Tapez pour rechercher

Actualité

MbiyeGate : Michel Bakenda et ses musiciens empoisonnés !

Michel Bakenda 3

Par Agnelo Agnade.

Les nouvelles ne sont pas bonnes du coté de l’artiste musicien chrétien Michel Bakenda. Le poison aurait été retrouvé dans son corps après un test dans une formation médicale de la place et l’annonce a été faite par sa sœur aînée Lucie Bakenda au cours d’une interview sur la chaîne Casarhema.  Les médecins auraient détecté la présence des « métaux lourds dans le sang » de l’artiste, a rapporté Lucie Bakenda, citant notamment l’acide arsénique. Elle a ainsi exprimé ses craintes pour la vie de son frère et celles de ses musiciens, qui se retrouvent curieusement eux aussi dans la même situation.

Pour la petite histoire, Michel Bakenda, ses musiciens ainsi que l’ingénieur de son, Papy, avaient été arrêtés et brutalisés par les éléments de la police le samedi 25 janvier dernier ; alors qu’ils étaient en pleine séance d’enregistrement de chansons chrétiennes au Studio JRoi Record situé dans la commune de Kasa-Vubu.

D’après des sources bien informées, Michel Bakenda et ses musiciens ont eu la malchance de se retrouver dans ce studio au moment où la police effectuait une descente pour arrêter les anciens musiciens de Moïse Mbiye, accusés d’être les auteurs de la publication des sextapes du pasteur de la Cité Bethel. C’est dans ce studio que ces ex-musiciens du pasteur Mbiye ont l’habitude de se retrouver pour enregistrer les albums de différents artistes.

Parmi les personnes arrêtées, Jérémie Nkongolo, ex-bassiste de Moïse Mbiye, qui a passé une semaine dans les installations de l’Inspection provinciale de la Police de Kinshasa. Cependant, Michel Bakenda et ses artistes, parmi lesquels deux femmes, ont été libérés tard la nuit, d’autres quelques jours après.

Selon Lucie, c’est l’ex-bassiste de Moïse Mbiye qui a alerté Michel Bakenda du danger qui le guettait. Ne se sentant pas bien après sa libération par la police, Jérémie Nkongolo s’était rendu aux cliniques universitaires de Kinshasa, où « le test d’empoisonnement s’est révélé positif ».

Qui est derrière cet empoisonnement massif des musiciens ?

Le grand mystère demeure ! Mais ce qui est curieux c’est le fait que tous les musiciens arrêtés ce jour-là par la police, soient empoisonnés. La thèse d’un acte prémédité est beaucoup soutenue dans cette affaire scandaleusement sexuelle de Moïse Mbiye qui défraye la chronique depuis plus d’un mois. Non sans raison, l’un de ses ex-musiciens affirme qu’il était mis au parfum d’un complot visant à les arrêter et à les empoisonner. Un projet maléfique ourdi, selon lui, par ceux qui les accusent d’avoir propagé les sextapes du pasteur Mbiye. Mais spécifiquement, le doigt accusateur est pointé sur sa sœur Lydie Mbiye qui serait engagée depuis l’éclatement de l’affaire Moïse Mbiye – Eliane Bafeno, dans une sorte d’entreprise d’actes d’arrestation, de tentative d’assassinat, d’intimidation, et dans le cas d’espèce d’empoisonnement.

Alors qu’il a les visas canadien et américain, Michel Bakenda refuse d’aller se soigner à l’étranger sans pour autant savoir quel sera le sort de ses musiciens malades, a déclaré Lucie Bakenda qui se demande : est-il devenu criminel ? Pourquoi en veut-il à mon frère ? Sans évidemment citer la personne qui en veut  à son frère.

eleifend ipsum luctus facilisis vel, nunc