Tapez pour rechercher

Société

Coopération Nippo-Congolaise : l’INRB doté d’un nouveau complexe moderne  avec les équipements biomédicaux à la pointe de la technologie

Inrb

Par Dorcas Nzumea.

Ce jeudi 20 février 2020 à l’Institut National de Recherche Biomédical (INRB) à Kinshasa, s’est déroulé la cérémonie de remise officielle du nouveau complexe moderne abritant le laboratoire national de santé publique. Cette cérémonie président par le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba s’inscrit dans le cadre du projet d’aménagement  de cet institut biomédical par la construction des bâtiments avec des équipements électromécaniques  modernes ainsi que la fourniture des équipements biomédicaux à la pointe de la technologie. Le financement de ces travaux par le Japon est évalué à hauteur de 21 millions des dollars américains non remboursables.

Inauguré par le premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, ce laboratoire national de santé publique permettra ainsi à l’INRB de faire face à toutes les épidémies et ainsi renforcer le système sanitaire en RDC. Ces installations mises à ce jour à la disposition de cet institut, notamment les laboratoires P3 de haute sécurité biomédicale,  sont à vocation sous régionale. La réalisation de ce projet a connu le concours du gouvernement du Japon.

Dans son discours, le vice-premier ministre, ministre des infrastructures et travaux publics, Willy Ngopoos Sunzhel, a salué la mise en œuvre de cet important projet de santé publique qui cadre avec la vision du chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi. Il a par la même occasion salué l’implication du gouvernement du Japon dans divers domaines en RDC.

Inrb Doté Des Nouveaux Laboratoires à Vocation Régionale2 1024x683

« Je tiens également à féliciter tous les services étatiques concernés, notamment la Banque Centrale du Congo, la Direction Générale des Douanes et Accises, l’Office Congolaise de Contrôle, les cellules fiscales, la Direction Générale de Migration, sur lesquels la cellule infrastructures, agence d’exécution et l’INRB, bénéficiaire du projet, se sont appuyés pour que toutes les facilitations et autorisations indispensables soient accordées le plus rapidement possible aux entreprises concernés (DAI NIPPON CONSTRUCTION et OGAWA SEIKI) pour une exécution du projet tout en respectant la trilogie ‘’qualité, coût et temps’’ et ce, avec le concours actif du groupement des bureaux Oriental Consultant et Fujita Planning », a déclaré Willy Ngoopos.

Pour le coordonnateur général de la riposte de la maladie à virus Ebola et Directeur Général de l’INRB, Dr Jean-Jacques Muyembe, ce laboratoire constitue la deuxième extension de l’INRB. Il s’est saisi de cette occasion pour recommander au gouvernement d’appliquer la loi faisant de l’INRB une institution publique et qu’un budget conséquent lui soit alloué pour faciliter ses différents chercheurs à bien travailler.

En présence des autorités politico-administratives, Hiroshi Karube,  ambassadeur du Japon en RDC, a laissé entendre que son pays est déterminé à accompagner techniquement et financièrement la RDC à relever les défis sanitaires auxquels elle fait face et à renforcer son système sanitaire.

Il sied de signaler que ce laboratoire est composé de 3 centres, à savoir : le centre de diagnostic et de recherche doté des laboratoires ultramodernes P3, le centre de formation doté de 2 salles des travaux publics destinés à la formation et au recyclage des personnels de l’INRB ainsi que des chercheurs  nationaux et étrangers, et enfin le centre d’essais cliniques. Ces travaux ont été financés par l’Agence  de Coopération Internationale du Japon (JICA).

porta. Praesent libero. elementum et, vulputate, Curabitur Donec