Tapez pour rechercher

Sport

Football : la FIFA accorde provisoirement une grâce à Meschack Elia de rejouer !

Meschak Elia

Par Georges Ilunga.

Sanctionné par la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) pour 12 mois pour faux et atteinte à l’honneur du Tout-Puissant Mazembe, avec interdiction d’accès aux installations sportives, et extension aux équipes nationales de la RDC, à la CAF et à la FIFA, le milieu du terrain Meschack Elia est provisoirement autorisé par la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) à rejouer. Ceci, en attendant le jugement définitif de son affaire.

« La présente décision concernant l’autorisation d’enregistrement provisoire du joueur pour le club suisse est une mesure provisoire et, en tant que telle, elle ne porte pas préjudice quant à une quelconque décision concernant la substance du potentiel litige contractuel entre le club congolais, TP Mazembe, et le joueur, Meschack ELIA Lina (ainsi que son nouveau club). En particulier, il reviendra à l’organe décisionnaire compétent de s’exprimer sur la question de l’existence d’une quelconque relation contractuelle valable entre le club congolais et le joueur. De plus, l’organe décisionnaire compétent devra également s’exprimer sur les questions de savoir si une rupture du contrat a été commise par l’une des parties, que ce soit avec ou sans juste cause, quelle partie doit être considérée comme responsable de cette possible rupture et quelles en seraient les possibles conséquences, à savoir une compensation financière et/ou des sanctions », peut-on lire dans le communiqué de la FIFA.

Pour rappel, le litige remonte au mois d’août 2019 lorsque Meschack Elia décide de quitter les Corbeaux lushois sans respect des clauses du contrat. En effet, après un test concluant au RSC Anderlecht de Belgique, le joueur congolais incité, selon le TP Mazembe, par des agents véreux, s’est retrouvé en Suisse et a demandé l’asile politique avant de forcer les portes de Young Boys par des procédés malhonnêtes. Il a notamment fait établir un faux passeport dont l’année de naissance est 1997, juste pour faire accréditer la thèse de sa minorité au moment de la signature de son premier contrat avec TP Mazembe avec comme finalité de le faire annuler suite à son incapacité de contracter à la date précitée.

Le TP Mazembe portera l’affaire devant la FECOFA qui, après analyse de tous les documents administratifs reçus retraçant sa première affiliation à l’AF Anges Verts passant par le CS Don Bosco jusqu’au le TPM où le joueur est né le 06/08/1996, déclarera Meschack Elia Lina coupable des faits infractionnels ci-après : faux dans les titres, fait prévu et réprimé par l’article 52 du CDF ; atteinte à l’honneur du TPM et de son Président, fait prévu et réprimé par l’article 49 du CDF ; corruption passive, fait prévu et réprimé par l’article 53 du CDC.

Ainsi, au mois de novembre 2019, la FECOFA décidera de le suspendre pour 12 mois avec interdiction d’accès aux installations sportives, et extension aux équipes nationales de la RDC, à la CAF et à la FIFA.

elit. in id quis, ultricies sit adipiscing