Tapez pour rechercher

Actualité

Travaux de sauts-de-moutons : Willy Ngoopos fait signer un acte d’engagement aux entrepreneurs exécutants !

Itpr

Par Ginno Lungabu.

C’est dans la logique du respect du temps imparti et de devoir de résultats que le vice-premier ministre, ministre des Infrastructures et Travaux Publics, Willy Ngoopos a fait signer, ce samedi 15 février un acte d’engagement aux responsables des entreprises en charge de construction de sauts-de-moutons. Il s’agit notamment de Safricas et de CGCD.

Ces derniers s’engagent solennellement à tenir leur promesse faite au chef de l’Etat Félix Tshisekedi lors de sa dernière visite des chantiers des sauts-de-moutons, celle de terminer tous les travaux avant la fin du mois de juin prochain afin que les Congolais fêtent le 30 juin, jour de l’indépendance, avec ces ouvrages inaugurés.  Pour sa part, le gouvernement congolais s’engage à débourser les fonds à des échéances promises pour éviter l’interruption des travaux.

Itpr 1

Selon le VPM Willy Ngoopos, cet acte d’engagement va favoriser la remise en confiance entre les entreprises exécutantes des travaux de ces sauts-de-moutons et les usagers, qui de par le non respect du délai, avaient perdu toute patience et se dégoûtaient de toutes les perturbations de circulation routière, notamment des embouteillages occasionnés par le rétrécissement des artères à ces endroits des sauts-de-moutons.

L’occasion faisant le larron, Willy Ngoopos a annoncé l’entretien urgent avant fin de ce mois de février en cours, des plusieurs axes dans la voirie de Kinshasa (l’avenue Konda Konda qui passe devant la mosquée de Mondjiba et débouche à l’hôtel Diplomate, l’avenue Benseke-Okapi-Météo à Binza, avenue Bangala à Kintambo, avenue Uvira à Gombe, avenue Lufungula à Ozone, avenue Pierre Mulele, ex-24 novembre au niveau du marché de Selembao…),  et à l’intérieur du pays (route Bukavu-Mwenga-Kamituga, route Miti-Hombo, route Nyangezi-Kamanyola, route Burale-Kingulibe-Shabunda…). 2020, année de l’action, a promis le président Fatshi, croisons les doigts.

amet, elit. sed ipsum suscipit et, efficitur. Aliquam felis ante.