Tapez pour rechercher

Zympala Banniere
Banner Sonas
previous arrow
next arrow
Slider
Société

Musique congolaise : après Caligula, Le Karmapa promet de dénoncer les flatteurs  » Prédateurs « 

Le Karmapa

Par Jimmy Sita.

Après son opus à succès « Caligula » qui lui a ouvert plusieurs pistes au pays comme à l’étranger l’artiste-musicien congolais Le Karmapa décide de continuer à crever l’abcès dans l’industrie musicale congolaise. Voilà, il a rejoint depuis le dernier semestre de l’année dernière, le chemin du studio pour l’enregistrement de son nouvel opus « Prédateurs ».

Se voulant un artiste très engagé semblable à Franco Luambo Makiadi d’heureuse mémoire, Le Karmapa n’a donc pas zigzagué  pour dénoncer les méfaits dans la société congolaise. En effet, celui que les fanatiques surnomment « Le Karmalove » s’est, dans son opus « Prédateurs », inspiré de la du fable de Lafontaine « Le corbeau et le renard » dont la leçon se résume en  « Tout flatteur vit au dépends de celui qui l’écoute », pour dénoncer les malversations. Surtout démontrer comment certaines personnes se font maladroitement l’argent et ne vivent que sur les dos de leurs semblables.

Voilà la quintessence de l’album qui va une fois de plus permettre aux amoureux de la vraie rumba de redécouvrir le côté « griot du prince de la rumba congolaise ».


Aliquam non commodo risus. mattis nec id Lorem libero