Tapez pour rechercher

Politique

Brouillard au FCC : Lambert Mende regardé d’un mauvais œil !

Lambert Mende Fcc

Par Nzakomba.

Le franc-parler et la franchise de « l’homme au verbe facile » lui attireraient déjà des ennuis et des soupçons de la part de certains caciques du Front Commun pour le Congo (FCC), hostiles au changement et au développement du pays. C’est du moins l’atmosphère qui règne actuellement au sein de cette famille politique alignée derrière Joseph Kabila, président la république honoraire.

D’après une source bien ancrée au sein du FCC qui s’est confiée à Scooprdc.net, l’odeur parfumée qui sort de cette « maison », n’est pas réellement celle humée à l’intérieur par les sociétaires. Lambert Mende, confie la source de Scooprdc.net, est celui qui désapprouve toutes les déclarations intempestives faites ça et là par certains cadres du FCC ces derniers temps et qui fragilisent la coalition.

Selon cette source bien ancrée au sein du FCC, l’élu de Lodja est resté droit dans ses bottes. « Nous avons accepté la coalition, faisons alors en sorte que les choses marchent bien. Toute démarche déstabilisatrice des actions du gouvernement dont nous sommes d’ailleurs majoritaires, se retournera contre nous », aurait-il prévenu à ses paires du FCC.

Dans l’entendement de l’ancien porte-parole du gouvernement, penser déstabiliser les actions du président de la République avec qui le FCC est en coalition, c’est oublier que l’on se déstabilise soi-même parce que, selon lui, et le CACH et le FCC seront tous comptables en 2023 de la gestion du pays. Lambert Mende serait clair, selon la source de Scooprdc.net : « soit on accepte d’être en coalition et on est sincère envers le partenaire, soit on rompt la coalition si l’on ne veut du partenaire ».

Sa position aurait été mal digérée par certains caciques du FCC qui le regarderaient déjà de mauvais œil et le soupçonneraient d’avoir traversé. Ce que démentent catégoriquement les proches de « Nyama sombo ». « L’homme est toujours un lieutenant fidèle et loyal à Joseph Kabila. Il est tout simplement lucide et réaliste », soutient l’un de des proches.

Même appréciation d’un cadre,  membre de la conférence des présidents du FCC qui affirme que « Lambert Mende n’est que victime de l’intolérance de certains politiciens aux idées rabougris. La liberté d’expression, de pensée et d’esprit n’a jamais été dans leur vocabulaire politique ».  Et d’ajouter : « …pour moi,  dire que Lambert Mende a traversé de l’autre côté,  c’est insulter son intelligence et cracher sur sa loyauté à l’autorité morale. Nous sommes tous du FCC,  et par conséquent nous avons le devoir de soutenir la coalition FCC-CACH à laquelle nous avons librement adhérée ! Comment le ferions-nous autrement,  si ce n’est soutenir le chef de l’Etat et son gouvernement ? ». 

De l’avis de plusieurs analystes, ce comportement du FCC qui consiste à tirer à boulet rouge contre ses propres cadres, risque d’avoir de répercussions fâcheuses à la survie de cette plateforme,  chère à Joseph Kabila.

id, Aenean nunc mattis mi, sed elementum Donec Lorem